Connect with us

Glory 66

Glory 66 : Nordine Mahieddine, le bon coup du Glory

Published

on

Si le programme ne manque pas de français (un peu de parisiens tout de même puisque nous sommes à Paris), le Glory a réussi un coup de maître en enrôlant le marseillais Nordine Mahieddine qui en définitive revient dans le circuit (il avait affronté Nicolas Wamba au Glory 35 en 2016).

Depuis, les choses ont beaucoup changé pour Nordine qui boxe régulièrement en Hollande (il s’entraîne même régulièrement là-bas) avec au finale plusieurs prestations solides à la WFL (ndlr : World Fighting League) dans laquelle il a disputé un tournoi à 8 avec à la clef une défaite injuste en finale. Il revient au Glory face au slovaque Tomas Mozny, un boxeur que l’on a vu en France (il a remporté le tournoi de la Fight Night Saint Tropez). C’est un adversaire à la portée du français qui n’a pas boxé depuis quelques mois. Cela pourrait peut être influencer le match même si Mahieddine sait se transcender lors de ce genre de rendez-vous !

Billet, Ceva et Moussadak, opération séduction

Guerric Billet, Mathieu Ceva et Sarah Moussadak ont un objectif commun : séduire un peu plus le Glory. Ils ont déjà boxé au moins une fois pour l’organisation (Guerric compte 2 combats) . Ils savent ce qui les attend ce 22 juin au Zenith de Paris. Aucun cadeau ne leur sera fait, et leur place, ils vont devoir la mériter, c’est une règle dans ce genre de concept. De qui les motiver un peu plus encore pour rendez-vous avec le public parisien.

 

Publicités
Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glory 66

Glory 66 : Meksen, quand les chiffres s’affolent !

Published

on

By

Glory 66 Anissa Meksen est un phénomène qui va marquer plusieurs générations c’est un fait. Aucune boxeuse avant elle n’a réussi ce qu’elle a fait dans trois disciplines pieds-poings (savate boxe française, K1 et boxe thaïlandaise). Et les chiffres autour de son parcours son tout simplement affolant.

Des chiffres vertigineux

A 31 ans (elle les a eût en avril dernier), elle affiche 112 victoires (dont 32 par KO) en 116 combats. Ces premiers doivent ajouter à une pléiade de titres : 11 fois championne de France, 5 fois championne d’Europe, 17 fois championne du Monde et 4 fois championne du Glory.  Tout est matière à record dans les statistiques de la française qui repousse toujours ses limites et apprendre de chaque combat.

Dans le circuit elle affiche 8 combats (7 victoires dont 2 par KO, 1 défaite) et règne sans partage sur sa division. Les juges lui avaient honteusement retiré son titre, elle l’a récupéré avant la limite, c’est aussi ça Anissa Meksen, une capacité à réagir voir à se métamorphoser. Sportivement, elle est comparable à Jeannie Longo qui a régné sur le cyclisme féminin français pendant plusieurs décennies. Est-ce qu’Anissa combattra jusqu’au même âge que la cycliste : la réponse est non.

Programmée pour la longévité

Le ring  est beaucoup plus nocif que le vélo mais les deux femmes ont en commun appétit insatiable de victoires. Et face à Sofia Olofsson, elle tentera de garder sa ceinture et enchaîner avec 113ème succès. Ce qui n’est pas rien ! Tous sexes confondues, elle réalise ce que personne n’a réussi à faire avant elle : gagner et perdurer. Le Glory, l’Enfusion, le Kunlun Fight s’appuient ou se sont appuyés sur elle avec raison. Anissa Meksen est faite pour durer et Sofia va devoir sortir un grand match pour espérer s’imposer.

Une montagne pour Olofsson

Battue par Tiffany Van Soes, elle-même battue à deux reprises par la française, Sofia doit s’attendre à un match difficile dans un contexte hostile puisque la championne en titre évoluera devant son public. L’équation qui lui est offerte ne sera pas simple à résoudre, loin de là. Sa combativité sera un atout  essentiel même si dans ce registre, son opposante a prouvé qu’elle savait faire dans ce registre là également. Vainqueur de Cindy Silvestre à Lyon, Olofsson part à l’assault d’une montagne qui n’a pas été vaincue à la régulière depuis bien longtemps.

Publicités
Continue Reading

Glory 66

Glory 66 : Sarah Moussadak incarne déjà l’avenir !

Published

on

By

Glory 66 Sarah Moussadak avait fait sensation en intégrant le Glory 64 à Strasbourg. Joker de dernière minute, la jeune boxeuse s’était imposée aux points face Jiwaen Lee un peu à la surprise générale. Malgré son jeune âge, elle avait fait preuve d’une détermination sans faille et d’un sens poussé du combat.

C’est avec une prestation comme celle-là qu’elle a obtenu une deuxième invitation à Paris. Face à Aurore Dos Santos, Sarah passe un test grandeur nature avec la ferme ambition de perdurer dans un circuit qui peine à développer de manière plus conséquente les combats féminins. A 18 ans, la nordiste ne doute pas et se donne sans compter pour faire carrière. Son nom revient de plus en plus dans les conversations depuis son arrivée au Glory.

Et dans le match franco-français qui l’attend face à Aurore Dos Santos, il y a l’enjeu de construire une suprématie sur sa catégorie en France. La chose n’est pas simple puisque la leader du pieds-poings féminin n’est autre qu’Anissa Meksen qui règne pour l’instant sans partage. Sarah est un stade où l’on apprend beaucoup et de cette future confrontation elle tirera les enseignements. D’autant qu’Aurore n’est pas un second couteau puisqu’elle est la championne actuelle du Enfusion chez les -52kg

A 27 ans, Dos Santos affiche elle aussi ses prétentions. Avec seulement trois années de pratique, Aurore est une « prodige » qui entend bien s’illustré dans différente catégorie de poids. C’est ce qu’elle a annoncé dans le journal, le Républicain Lorrain, où elle annonce vouloir prendre des titres à -54kg mais aussi -56kg. Réussir des performances comme celle du mois d’avril avec aussi peu d’années de pratique, révèle le talent de cette boxeuse encore méconnue du grand public. Ce qui corse un peu plus le débat qui l’attend face à Sarah.

Ce combat aura une importance et des conséquences même si les deux boxeuses n’observent pas le même contexte, le titre de championne du Enfusion, expose un peu plus Aurore.

Publicités
Continue Reading
Publicités

Events Calendar

Aucun événement trouvé !

Best