Publicités

Ghajji retrouve Laszak au Bellator

ghajjiSpolié lors de sa première confrontation avec Zoltan Laszak, Karim Ghajji retrouvera le hongrois le 14 avril prochain de nouveau à Budapest dans le cadre d’un événement où kickboxing et mixed martial arts sont proposés.

Karim Ghajji, premier boxeur champion du Bellator en pieds-poings avait perdu son titre en septembre dernier. Plus que litigieuse, la décision imposait d’emblée une revanche. Ce sera chose faite et il est fort à parier que le meldois ira à Budapest avec deux objectifs bien précis : la victoire bien entendu mais également ne pas laisser de place au doute dans la tête des juges, entendez par-là que si Ghajji peut abréger la rencontre, il ne s’en privera pas.

Karim est un boxeur expérimenté qui connaît le contexte « piègeux » d’un match à l’extérieur. Avec plus de 110 combats à son actif, il est parfaitement rodé à l’exercice du ring où il excelle depuis de nombreuses années. En 24 ans de carrière, il a gagné de nombreuses ceintures mondiales, s’est imposé dans les plus grands shows de la planète. Alors évidemment, il sera en Hongrie pour assumer ce parcours et prouvé qu’à 36 ans, il en a toujours sous le pied.

Connaissant bien l’homme, il a toujours été respectueux de tous es adversaires même si ici, le revers subi laisse un goût amer. C’est ce qui va pimenter un peu plus les débats entre les deux hommes dans un Budapest Sport Arena (12.500 personnes de capacité) acquis à la cause de Zoltan Laszak.

Bien sur qu’un match n’est jamais fait d’avance, le ring a ce pouvoir de rendre les choses incertaines et maintenir le suspens. Alors pour savoir si Karim Ghajji a pris sa revanche, il faudra patienter jusqu’au 14 avril prochain.

Récapitulatif

Bellator Kickboxing Championship . K-1 rules . 5×3 mn
Zoltan Laszak (Hongrie) vs Karim Ghajji (France)

Budapest Sport Arena

Publicités

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.