georges_st-pierre_crop31 janvier 2004 ! L’Ultimate Fighting Championship comptait pour la première fois dans ses rangs, un canadien du nom de Georges Saint Pierre. C’était le début d’une histoire fantastique entre l’organisation MMA la plus célèbre du Monde et un homme devenu emblématique à travers ses combats. Clairement en froid avec les dirigeants de cette organisation, son dernier fight dans l’octogone remonte au 16 novembre 2013 face à Johny Hendricks. Il s’était imposé au terme du temps réglementaire.

Depuis quelques semaines, les discussions vont bon train entre GSP et l’UFC pour un retour attendu par des milliers de fans au Canada bien entendu mais dans le Monde entier également. Evidemment, rien n’est simple en terme de négociation avec une telle icône. Rush a fait de l’amélioration des conditions pour les combattants de l’UFC, un cheval de bataille ce qui n’a pas été au goût de Dana White qui a longtemps rejeté l’idée d’un retour de Georges. Il semble donc que les relations entre les deux parties se soient améliorées.

Et déjà un nom est évoqué, celui de Michael Bisping ! Et de source sure, Georges est prêt à en découdre. A 35 ans, il affiche 25 victoires, 2 défaites en MMA (19 victoires, 2 défaites à l’UFC). Il a longtemps trusté le titre des welters, battant des hommes Matt Hugues, Josh Koscheck, Nick Diaz, BJ Penn pour ne citer qu’eux.

Comment faut-il percevoir le retour de Georges Saint Pierre ? Il faut se rappeler qu’il est un des rares à avoir rempli des stades de plus de 50.000 places. C’est un athlète « bankable », un leader dont a besoin actuellement l’UFC. Il faut bien admettre que la célèbre cage connaît une période un peu moins faste et elle a clairement besoin de s’appuyer sur des « locomotives » pour faire venir le public. Cela impose à Dana White de monter de grandes affiches autour de GSP qui se retrouve en position de force et pourra sans aucun doute imposer certaines conditions. On le sait en lutte permanente contre le dopage ce qui pourrait être un des facteurs déterminant dans les négociations.

Alors, évidemment, le retour de Rush est une très bonne chose pour le Mixed Martial Arts. Et s’il va falloir patienter quelques mois pour le retrouver dans la cage, il ne faudra pas bouder son plaisir le jour j de voir un fighters les plus attractifs du 21ème siècle.

Publicités