Publicités

Gallon, Fontes, la double interview !

Par Mika Ils sont tous les deux combattants MMA, ils ont tous les deux l’ambition d’évoluer au plus haut niveau et finalement en associant leur interview respective, nous pouvons nous rendre compte qu’il y a beaucoup de similitudes entre les deux. Davy Gallon et Alexis Fontes ont répondu à nos questions sans langue de bois en revenant sur leur parcours respectif qui n’est pas toujours simple.

 Davy Gallon

Gallon, Fontes, la double interview !

 

Alexis Fontes

Gallon, Fontes, la double interview !

 

Salut Davy, peux-tu te présenter pour nos lecteurs qui te découvriraient aujourd’hui ? Bonjour à tous. Je m’appelle Davy Gallon, combattant de MMA depuis 7 ou 8 ans, j’ai 29 ans et je suis Normand.

Tu as débuté les arts martiaux par le Judo que tu as pratiqué au haut niveau… Oui en effet, j’ai commencé à l’âge de 5 ans par le judo, j’ai ensuite intégré la classe départementale de Caen, le pôle espoir et ensuite le groupe France.

Comment as-tu découvert le MMA ? J’ai découvert le mma, au début en regardant des vidéos de lutte contact, avec André Panza, Alain Schmitt, Moïse Rimbon etc Et ensuite le Pride dans les magazines et les dvd et là je me suis dit je veux faire ça ! J’avais 12-13 ans.

Tu n’as jamais caché ton envie d’intégrer l’UFC, c’est omniprésent dans un coin de ta tête ? Oui, c’est le graal pour un combattant de MMA, j’y pense à l’UFC et j’irai !

Tu as effectué récemment ton premier combat professionnel en pieds poings chez toi à Caen. Comment as-tu vécu cette expérience ? Oui j’ai affronté Fréderic Kowatz double champion du monde de kick boxing. Je l’ai très bien vécu, dans le MMA, on se doit d’être complet c’est pour cela que je voulais me tester. Et ma fois le boulot a été fait car je gagne par KO aux jambes dans la 2éme reprise. (sourire)

Pour en revenir au MMA, tu effectues ton retour dans la cage le 16 mars prochain en Pologne. Peux-tu nous en dire plus sur l’organisation et ton adversaire Daniel Skibinski ? Le 16 mars je combats au Babilon MMA, c’est la première fois que je combats pour eux, mais cela à l’air d’être une bonne organisation. Quant à mon adversaire, c’est un lutteur solide, puissant, après je suis complet donc on peut faite la guerre dans tous les domaines, je serais prêt !

Ce sera ton 24éme combats professionnel, quel est l’adversaire qui t’a le plus impressionné au cours de ta carrière ? L’adversaire qui m’a le plus impressionné…. Mickaël Lebout, un solide, il ne recule jamais, il lâche rien, j’adore !

Tu fais partie du MMA Factory depuis quelques temps. Comment gère-tu la partie entraînement au quotidien vu que tu vie sur Caen ? Je ne suis actuellement plus au MMA Factory, scoop ! C’était trop compliqué et fatiguant.

As-tu des amis ou des partenaires à saluer avant de nous quitter ? Oui je tiens à remercier ma famille, ma femme, mes enfants ce sont eux mes moteurs. Merci également à mes coachs Robin Daeder, Maxime Déméautis, Florent Roulleau. Je remercie mes partenaires, Mag Securité, Doomey, Club Max Gym, Elite Forme, Pers Shirt. Toutes les personnes qui me suivent de près ou de loin, vraiment merci vous me poussez vers le haut.

Bonjour Alexis, quelques mots de présentation et ta motivation pour le MMA ? Bonjour, j’ai 26 ans, je viens de Reims je suis ancien athlète de haut niveau en judo. J’ai, à la suite d’une grave blessure, arrêté le judo pour commencer le grappling où j’ai 3 titres de champion de France, des médailles européennes et mondiales. J’ai un tempérament qui fait que j’aime me confronter aux autres dans des disciplines qui ne sont pas les miennes et le MMA est vraiment complet. J’ai eu envie de montrer que je pouvais être un judoka mais aussi un grappler avec une boxe solide, un mec qui touche à tout !! Il y a aussi le côté « show « de ce sport.

Tu as fais tes débuts le 03 mars dernier au Magnum FC, qu’est-ce que cela t’a fait de rentrer dans la cage pour la première fois ? Alors je pense sincèrement que c’était le plus beau jour de toute ma vie. J’ai eu quelque chose que je ne saurai expliquer qui est sortie de moi. Je me suis éclaté ! J’ai adoré le moment de rentrer dans la cage j’ai pris du plaisir ! J’étais tellement bien entouré par ma team MMA Factory que je me suis laissé aller. J’attends avec impatience mon prochain combat car j’ai pris conscience que c’était bien ça que je voulais faire de ma vie

Il est vrai que tu étais à l’affiche du Magnum FC avec deux partenaires d’entraînement, Terry Violet et Gianni Melillo, c’était plutôt rassurant pour un début ? Oui bien-sûr ils m’ont vraiment bien aiguillé, ils étaient là pour me rassurer et me mettre en confiance. Ils m’ont partagé leurs expériences ce sont des vrais mecs.

As-tu connu une différence de pression avec les compétitions de Judo et de Grappling que tu as connu dans le passé ? Oui, il y a une différence énorme à mes yeux. En judo, j’étais livré à moi-même sans réelle encadrement. En grappling la fédération fait un beau travail et on a de beaux championnats et un vrai staff professionnel mais là en MMA c’est le must ! Je suis entouré des meilleurs et du coup la pression je ne la ressentspas ! Je suis conditionné et préparé pour affronter mes adversaires ! En MMA les shows sont vraiment au-dessus de tout, l’ambiance est vraiment autre.

Tu nous disais précédemment que c’était le plus beau jour de ta vie. Celui-ci a été couronné par une victoire sur soumission. Peux-tu nous commenter ton combat ? Je suis rentré avec un game plan au point mis en place par mes coachs. J’étais bien concentré et hermétique. J’étais bien lucide, j’ai absorbé les coups jusqu’à ce qu’il commette une erreur sur un high kick qu’il loupe et tombe au sol, du coup je saisie l’opportunité pour le coller et le ramener contre la cage pour sécuriser et ensuite le ramené dans mon domaine qui est le sol. J’ai frappé avec mes coudes pour avoir des ouvertures pour tenter une soumission. Quand elle est venue, je l’ai saisie et il a tapé.

Dernière question avant de nous quitter. Que pouvons vous nous te souhaiter pour cette année 2018 ?
D’être champion du monde de grappling et surtout d’enchaîner les victoires en MMA afin de signer avec une grosse organisation.

Publicités