Il fallait bien un titre à ce combat où l’engagement a été total. Gaétan Dambo a répondu présent pour ce All Star pas comme les autres où le public n’avait pas forcément répondu présent car c’est dans une salle clairsemé que le combat s’est déroulé. « Kirikou » doit être fier, peut être fier de son match où le score de parité n’aurait pas été illogique.

Dambo n’a rien lâché !

Fidèle à lui-même, Gaétan n’a jamais lâché loin de là. Revenant sans cesse au contact face à Buakaw redoutable en contre qui a du composer tant bien que mal avec la fougue du français qui ne s’est jamais laissé impressionné par le statut de son illustre opposant. Dambo a clairement bousculé, sorti les genoux dans les phases de clinchs. Il lui a fallu faire attention comme jamais aux coudes du thaïlandais qui a saisi à de nombreuses reprises la jambe avant de se faire saisir à son tour.

Jusqu’à la fin du temps réglementaire (il n’y avait que trois rounds ce qui est bien dommage pour une telle affiche qui méritait deux reprises supplémentaires), les deux hommes sont allés au contact, offrant une rencontre assez équilibré malgré un contre solide en poing de Buakaw en fin de second round.

Le verdict est allé en faveur du thaïlandais au terme du temps règlementaire. Il y a toujours matière à discussion dans ce genre de combat mais finalement, Gaétan Dambo a démontré son fighting spirit peu importe l’adversaire mais aussi le style du boxeur qu’il croise entre les cordes.

Publicités