Publicités
Connect with us

A la une

Fight Night Saint Tropez 6 : les grandes lignes et des noms !

Published

on

Depuis plusieurs semaines, Olivier Muller et Vincent Pelat sont déjà sur le pied de guerre. La Fight Night Saint Tropez est sur sa rampe de lancement mais comme toujours à Saint Tropez, elle ne peut être que si elle est grande. Le VIP show que la planète nous envie sait quels sont ses devoirs mais également les attentes du public. Les grandes lignes et les premiers noms retenus sont dévoilés en exclusivité pour Fight Infos.

Les grandes lignes de ce sixième opus

2018 verra le retour du tournoi, épreuve à 4 boxeurs qui tient en haleine quant à son issue. Le principe est toujours le même : 4 hommes pour une place à la différence que lorsque c’est la Fight Night qui le propose, c’est toujours particulier. A l’effet Citadelle, lieu magnifique qui fait l’unanimité auprès de tous les acteurs de la Fight Night, s’ajoute le prestige de s’imposer dans un événement qui marque l’histoire du pieds-poings français de part sa singularité et son sens du spectacle. Muller et Pelat conservent l’adn de leur soirée en proposant un championnat du Monde. Il n’y a pas une édition qui n’a pas accueilli un combat pour le titre ultime. Là encore, dans la jungle des titres internationaux, l’événement tropézien se démarque en faisant le choix de ne proposer que des titres majeurs. Qui fera quoi ? Il faudra patienter mais nous sommes en mesure de dire que la confrontation va surprendre. Au total 8 combats sont programmés ! Un nombre un peu moindre dans ce qui est proposé depuis la création de l’événement mais un choix effectué avec le seul but de tirer la quintessence de ce que doit être un affrontement de haut niveau.

Lidon, bien plus qu’incontournable

Dans le casting qui est actuellement opéré, un nom apparait comme une évidence. Celui de Yohan Lidon qui est le boxeur le plus capé de la Fight Night Saint Tropez. Le 4 août prochain il disputera son 4ème combat au sein de cet événement. Champion reconnu mais aussi champion du peuple, le « Bucheron » a rappelé récemment à ceux qui l’ont enterré, qu’il en a toujours sous le pied et notamment dans les jambes puisque c’est avec ces dernières qu’il s’est imposé en Pologne. Lidon est lié de manière indéfectible aux organisateurs mais également à la Fight Night qu’il a su enflammer avec des combats âpres et difficiles. Il a su conquérir le public à travers ses entrées mais aussi sa faculté à répondre de manière positive à toutes les sollicitations.

Susperregui, Kalachnikoff, Tony, Hameur lain bookés !

Autour des noms que nous allons annoncés après celui de Yohan Lidon, il y a un superlatif qui s’impose comme une évidence : fidélité ! Olivier Muller et Vincent Pelat en ont fait leur marque de fabrique à condition bien entendu que les résultats suivent. Stéphane Susperregui, Mallaury Kalachnikoff, Grégory Tony,  Zinedine Hameur Lain ont tous combattu et gagné sur le ring de la citadelle, Hameur Lain ayant la particularité de combattre également une ère de combat (en 2013 pour le karaté pro fight). Dans ce quatuor éclectique, Mallaury se distingue avec un combat titanesque en 2017 qui avait littéralement volé la vedette. Ce succès lui a assuré cette deuxième programmation. Susperregui pour sa part se produira pour la troisième fois au sein de la FNST. Avec deux succès à son actif, le basque est clairement un habitué des lieux. Pour Greg Tony, c’est un challenge qui l’attend ! Ce défi sera le fruit d’une volonté commune avec Olivier et Vincent de proposer une confrontation à la hauteur de son talent.

Une découverte pour Benzaquen, un retour pour Oborotov

Cyril Benzaquen va découvrir de nouvelles sensations lorsqu’il sera sur le ring le 4 août prochain. Combattre à la citadelle est un sentiment particulier sur lesquels tous les boxeurs passés par là sont unanimes. Le parisien va devoir prendre en considération ces différentes nouveautés pour aborder au mieux l’échéance qui l’attend. Arnold Oborotov reviendra à Saint Tropez dans une autre catégorie que celle où il était lors de son championnat du Monde WKN face à Emmanuel Payet en 2013. Affichant désormais 110kg sur la balance, le lithuanien vient de remporter le K-1 Event Tournament avec une facilité déconcertante qui laisse augurer de belles choses dans quelques mois.

En conclusion

Ces premières informations sont annonciatrices d’instants forts. Le casting qui n’est pas fini est de toute évidence intéressant car les combinaisons sont multiples pour proposer des fights spectaculaires. L’organisation lance un message fort en s’appuyant sur des noms qui le sont tout autant. Le match making dans son ensemble sera dévoilé prochainement mais force est de constater qu’il y a de quoi laisser libre court à son imagination pour dresser les grandes lignes de la Fight Night Saint Tropez sixième du nom.

Publicités
Continue Reading

A la une

Fight Night Saint Tropez : Sinistra et Le Banner collaborent !

Published

on

By

Fight Night Saint Tropez : Sinistra et Le Banner collaborent !Le 4 août prochain, le belge Frédéric Sinistra retrouvera Grégory Tony pour un combat revanche à la Fight Night Saint Tropez. En boxeur d’expérience, Frédéric ne néglige rien dans sa préparation et s’est déplacé à Emergence Le Havre pour peaufiner son travail auprès de Jérôme le Banner.

Sinistra déterminé !

Celles et ceux qui pensaient que Frédéric Sinistra viendrait en villégiature à Saint Tropez, vont devoir revoir leur copie. Ce serait même faire injure au boxeur belge qui prend cette échéance très haut sérieux.

Fight Night Saint Tropez : Sinistra et Le Banner collaborent !

Crédit photo : Emergence le Havre

Il connaît bien le haut niveau et sait que Grégory Tony est un boxeur qui a roulé sa bosse comme il se doit. En faisant le choix de collaborer avec Jérôme Le Banner, il s’appuie déjà sur un champion qui connaît bien l’ambiance particulière de la Citadelle. Au-delà de l’aspect sportif, il y a une approche mentale qui n’est pas à négliger et là aussi, les conseils de Le Banner seront précieux.

Fidèle à lui-même

Frédéric Sinistra est fidèle à lui-même. Si l’homme ne se défile pas devant ses adversaires, il arrivera prêt comme jamais. Plus petit que Grégory Tony, il fera comme il a l’habitude de le faire : imposer sa combativité à toute épreuve. Car Sinistra n’est pas du genre attentiste même si son approche du fight à quelque peu changé au fil des années. Ce retour au premier plan se fera dans la douleur comme c’est la règle chez les hommes forts. Il n’y aura pas de cadeaux de part et d’autres et il faudra compter sur le boxeur du plat pays pour animer comme il faut les débats.

Récapitulatif

Championnat du Monde WKN . Kickboxing orientales rules . 5x3mn . -79,400kg
Yohan Lidon (France) vs Yoann Kongolo (Suisse)

Championnat du Monde WKN . K-1 rules . 5x3mn . -64,400kg
Mallaury Kalachnikof (France) vs Laetitia Madjène (France)

Superfight . K-1 rules . 3x3mn . +105kg
Grégory Tony (France) vs Frédéric Sinistra (Belgique)

Eighty One Tournament . K-1 rules . 3x3mn . -80kg

♦Abdallah Mabel (France)
♦Cyril Benzaquen (France)
♦Giuseppe De Dominico (Italie)
♦Erik Matejovski (Slovaquie)

Tournoi . K-1 rules . 3x3mn . -105kg

♦Stéphane Susperregui (France)
♦Arnold Oborotov (Lethonie)
♦Pavel Voronin (Moldavie)
♦Wladimir Tok (Allemagne)

Publicités
Continue Reading

A la une

Exclusif : Bruce Codron tire sa révérence

Published

on

By

Exclusif : Bruce Codron tire sa révérence

A Sabrina et Ilan

Devant environ 500 personnes, Bruce Codron a annoncé lors d’une conférence de presse qu’il mettait fin à sa carrière. Le mazanais, transfuge du full contact s’est vu contraint à cette décision en raison de blessures récurrentes au genoux et au coude. Compétiteur hors pair, il a marqué toute une génération de part son mental mais également sa passion du combat.

Rien de simple

Dans une discussion informelle avec son coach de toujours, David Blanc, ce dernier rappelait que pour lui le travail prévaut le talent. Et Bruce s’est distingué en acceptant de travailler encore et encore, souffrant sans jamais se plaindre pour apprendre les rudiments du full contact, boxe dans laquelle il a démarré sa carrière où il s’est illustré. Codron a tout gagné dans ces règles jusque ce fameux championnat du Monde de full contact remporté face à Joseph Yaucat Guendy. Il ne le savait pas encore mais finalement, c’est ici que tout a réellement commencé même si auparavant il avait à plusieurs reprises les titres de champion de France et d’Europe. Ce titre mondial remporté lui a apporté de la dimension qui lui a permis de rester invaincu pendant plus de 8 ans. Durant tout ce temps, il a remporté le tournoi de la Nuit Des Champions, s’est illustré dans les grandes organisations françaises sans oublier la moisson de titre internationaux à laquelle il s’est astreint. De ce parcours débuté à Pernes Les Fontaines et réaliser à Mazan, Codron a fait preuve d’une fidélité sans faille.

Exclusif : Bruce Codron tire sa révérence

David Blanc, bien plus qu’un coach

A une époque où le boxeur n’hésite pas à aller voir ailleurs si l’herbe même si sa carrière en souffre, Bruce Codron a fait toute sa carrière sous la houlette de David Blanc. Bien plus qu’un coach, les deux hommes collaborent depuis 18 ans ensemble, un fait assez rare pour être souligner. Rapidement le patron du Gym Boxe Loisirs a vu le potentiel chez son boxeur qui répétait inlassablement les gestes appris durant les séances d’entrainement. Jamais Bruce n’a lâché ses objectifs de vu même quand le ring l’a sanctionné comme lors de match face à Vadim Sufianov, perdu à la première reprise devant chez lui. Pour l’anecdote, dès le lundi, il était à la salle pour travailler et comprendre ce qui n’a pas été. Ce fait résume à lui seul ce qu’est Bruce Codron qui est toujours resté humble, sans jamais chercher d’excuses.

Exclusif : Bruce Codron tire sa révérence

La belle histoire avec la Nuit Des Champions

S’il y a un show qui l’a marqué, c’est la Nuit Des Champions d’Erick Roméas. Il est le boxeur le plus capé de l’événement avec 13 participations. Au palais des sports de Marseille, poussé par la Dream Team, le club de supporters qui lui suivait et qui avait une tribune qui lui était dédié, il a tout connu. Des victoires face à Abdellah Ezbiri, Samir Mohamed, Ludovic Millet, Karim El Idrissi, Cédric Castagna, Samir Berbachi etc… Et puis il y aussi ces revers notamment celui face à Chingiz Allazov qui a finalement lié les deux puisque la star béilorusse s’est cassé la main sur lui durant le combat. Là encore, Bruce s’est relevé ! Il a puisé cette force dans les différentes shows où il a été convié : Stars Night, Urban Boxing, Power Trophy, la Full Night et bien évidemment le World GBC Tour (anciennement Gym boxe Challenge) où il constamment assuré le main event.

Exclusif : Bruce Codron tire sa révérence

18 ans de combat !

18 ans ! Voilà 18 ans que Bruce boxe et s’est fixé une rigueur de vie hors du commun. Durant toutes ces années, il a tout consacré aux pieds-poings et pour cela, il a fait beaucoup de sacrifices. De la diététique au physique, tout tournait autour de sa carrière et il a pu compté sur le soutien de ses parents puis sur celui de sa compagne pour pouvoir réaliser tout cela.

Exclusif : Bruce Codron tire sa révérence

Dans les moments difficiles, il a pu s’appuyer sur le soutien de son clan et notamment David et Mathieu, ses frères, sans oublier David Blanc. Son aventure c’est aussi la leur ! Il n’y a rien de plus difficile pour une épouse ou pour une mère que de voir son mari ou son fils combattre sur un ring. Nous n’oublierons pas Didier, son papa qui a été dans son coin durant toute sa carrière. Bruce a su fédéré autour de lui ce qui explique sa popularité bien au-delà du pieds-poings.

Une belle conclusion

Finalement, Bruce Codron n’arrête pas son parcours, il débute un nouveau round, plus long encore que ce qu’il a connu. Plus dur aussi car il faut durer dans les résultats car il a un héritage à transmettre auprès des jeunes et c’est un sacré défi que de les amener au plus haut niveau aux côtés de David Blanc. A titre personnel, j’ai grandi en même temps que Bruce Codron que j’ai pu voir chez les amateurs. Je le remercie encore pour cette proximité qui m’a permis de le voir dans la joie comme dans la souffrance. Merci à Bruce Codron pour ces belles années de partage, d’anecdotes et de rigolade.

Publicités
Continue Reading

Partenaires

Best

Battle of Saint Raphaël 6 Groupe Facebook Twitter Instagram Pinterest Google+ Tumblr