Publicités
Connect with us

Actualité

Fabrice Aurieng en mode sparring en Australie

Published

on

12656467_941777169240528_433140729_oLucas Browne est le nouvel espoir du noble art en Australie. Fort de 23 succès en autant de sorties, il affiche un ratio de 87% de ses victoires par KO (il a en signé 20 pour être exact) et affrontera prochainement l’ouzbek, Ruslan Chagaev.

En pleine préparation, l’australien a fait appel aux services de Fabrice Aurieng pour les séances de sparring partner. Le marseillais, revenu de la Réunion pour enchaîner avec une compétition en savate boxe française avant de prendre l’avion pour l’Australie, est ravi de ce nouveau challenge car mettre les gants avec un postulant au titre mondial en est un : »Je suis vraiment au top. J’ai été bien accueilli et les conditions sont optimales. Je suis bien traité et c’est une expérience formidable que de pouvoir mettre les gants avec un champion comme Lucas. Cette échéance est importante pour lui, à moi de lui poser des problèmes durant nos échanges. Chaque sparring je le fais comme si c’était un combat et j’essaie de mettre en application tout ce que je connais. Dos aux cordes, je le laisse, je travaille et je sors. Les méthodes de travail sont vraiment pros et je n’hésiterai pas si une échéance venait à m’être proposer. Je pense que je sortirai grandi de cette nouvelle aventure car je découvre d’autre méthode. »

C’est une bonne chose pour le sport pugilistique français, qu’il soit boxe ou pieds-poings, que notre savoir faire soit ainsi demander à travers des champions tel que Fabrice Aurieng qui est un maître dans l’exercice de la polyvalence. Le réunionnais a signé plusieurs grosses performances dans sa carrière sportive et finalement c’est assez logique que l’on fasse appel à ses qualités au plus haut niveau. C’est un boxeur intelligent qui est de surcroît dur au mal, un boxeur attractif qui sait faire le spectacle.

Et puis il faut le souligner une fois encore : il mène « ses carrières » de front jonglant avec aisance d’une discipline à l’autre avec plusieurs consécrations nationales et internationales.

Il force le respect un peu plus encore puisqu’il gère sa carrière sans avoir derrière lui une grosse structure comme certaines champions hollandais pour le pieds-poings ou boxeurs allemands ou américains pour la boxe.

Avec Louis Lavally c’est une histoire de passion même si le coach marseillais ne mâche pas ses mots quand la boxe de son poulain ne lui convient pas.

Fabrice n’est pas seulement un fer de lance du pieds-poings français, il peut se targuer de jouir d’une reconnaissance internationale. Ce qui devrait susciter l’intérêt des promoteurs à son encontre et ce ne serait que justice. A 34 ans, il est à l’apogée de son art et demeure plus que jamais une valeur sure de nos disciplines. L’année 2016 doit être et sera l’année de Fabrice Aurieng (une de plus) !

Publicités
Continue Reading
3 Comments

3 Comments

  1. Pingback: MFC 4 : la première date du Dark Fight – Les Infos Du Fight

  2. Pingback: MFC 4 : la première date du Dark Fights – Les Infos Du Fight

  3. Pingback: Dark Fights : Fabrice Aurieng sur les 4 dates ! – Les Infos Du Fight

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Actualité

Burning Series : les résultats de la pesée officielle

Published

on

By

Merci à Suleyman

La pesée du Burning Series a été effectué hier soir  à Bellegarde. Si tout le Monde a passé l’examen sans problème, Anaelle Angerville n’a pas eût a passé sur la balance puisque son adversaire, l’italienne Chiara Laurora n’a pas fait le déplacement, privant ainsi la française de combat. Une fois encore, c’est un comportement scandaleux et un vrai manque de respect pour l’organisation mais aussi pour l’adversaire. Le programme reste conséquent avec le choc en main even entre Gaétan Dambo et Mickael Palandre sans oublier la confrontation entre Charles François et Yoann Mermoux ou encore le retour de Morgan Adrar après plusieurs mois d’absence. Suleyman et Rachid ont su proposer une carte équilibrée et offensive. Charge aux boxeurs désormais de concrétiser de tout et transformer les espoirs de grands fights en grands moments de pieds-poings et plus précisément de muay thai.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Carte principale

Superfight . Muay thai . 5x3mn . -70kg
Samed Memaj (70,100kgkg) vs Morgan Adrar (69,300kg)

Superfight . Muay thai . 5x3mn . -65kg
Guillaume Pascal (65kg) vs Cabras (63,200kg)

Superfight . Muay thai . 5x3mn . -80kg
François Aubertelle (80,100kg) vs Zakari Messaoudi (79,600kg)

Superfight . Muay thai . 5x3mn . -67kg
Anthony Gazel (67kg) vs Sofiane Gaham (67kg)

CO Main-event . Muay thai . 5x3mn . -77kg
Aydin Tuncay (77,100kg) vs Mustafa Yasar (76,700kg)

CO Main-event . Muay thai . 5x3mn . -68.5kg
Yoann Mermoux (68,400kg) vs Charles François (68,400kg)

Main-event . Muay thai . 5x3mn . -72.5kg
Mickael Palandre (72,100kg) vs Gaétan Dambo (72,100kg)

Publicités
Continue Reading

Actualité

Xtreme Fight Dyonisien : Boyer, champion intercontinental WMC

Published

on

By

L’île de la Réunion est une terre de pieds-poings par excellence et cela a encore été prouvé ce week-end avec l’Xtreme Fight Dyonisien proposé par la Team Robert  en collaboration avec le BCBLR (Boxing Club Bas de La Rivière) et l’UBCDLS (United Boxing Club De La Source). Dans la grande tradition réunionnaise, l’événement a mis en évidence les combattants réunionnais et c’est tant mieux car il faut bien admettre qu’ils sont trop souvent oubliés des grands shows de la Métropole. En s’appuyant sur un programme relevé et équilibré, la Team Robert a fait de cette première édition, un franc succès qui appelle déjà une suite.

Boyer, champion intercontinental WMC

Les confrontations franco-thaïlandaises étaient en nombre au programme. Si les thaïlandais ont remporté ce que l’on peut qualifier de match dans le match, Giovanni Boyer a pour sa part pris le titre intercontinental WMC.

Giovanni Boyer et Jean Luc Robert son coach mais également le promoteur de la soirée

Le réunionnais a fait le job comme on dit face à Kengjak Naruphai, nakmuay d’expérience dont il savait peu avant le combat. Giovanni a rempli son contrat donnant à la France une des deus ceintures puisque Samuel Andoche s’est incliné face à un autre thaïlandais en la personne de Dapmoon Sia Sot Bangsaen. Il faut noter que la World Muay thai Council a souligné par l’intermédiaire de son représentant français, Pascal Arène, le très bon niveau en boxe thaïlandaise à la Réunion.

Dans les résultats, il faut souligner la victoire de Florent Kaouachi qui revenait son public après plusieurs années

Résultats

Ceintures intercontinentales WMC
Giovanni Boyer [BDN] bat Kengjak Naruphai [Thai] aux points
Dapmoon Sia Sot Bangsaen [Thai] bat Samuel Andoche [UBCDLS] par KO5

Ceintures PRESTIGE  » Xtreme Fight Dionysien  »
Pok Bill Pumphanmuang [Thai] bat Ulrich Zémia [UBCDLS]
Vincent Naxos [BDN] bat Prainoii Popohin [Thai]

Superfight
Chaimagkol Sitdoudou [Thai] bat Josué Absalon [BCBLR]
Jéremy Payet [CTC] bat Kamrailpech Pumphanmuang [Thai]

Réunion vs Espagne
Kévin Latchimy [Sainte-Marie] bat Mostazo Jimenez [Esp]
Ulrich Emmanuel [BCBLR bat Mourad Zakari [Esp]
Florent Kaouachi [Baobab] bat Ahmed Karoucha [Esp] aux points

100% 974
Gabriel Hoarau [BDN] bat Mohamed Madi [UBCDLS]

Publicités
Continue Reading
Advertisement

Google+

Facebook

Partenaires

Best