Publicités

Enfusion : la victoire de la honte pour Ibrahim El Boustati

Ce week-end, l’Enfusion était proposé à Groningen (Hollande). Si à la base c’est une étape de plus dans la saison du circuit d’Edwin Van Os, le dénouement du combat revanche entre le suisse Ulrik Bokeme et le hollandais Ibrahim El Boustati, est le sujet qui anime le web.

Alors qu’une victoire avant la limite aurait du sanctionner le combat en faveur d’Ulrik, c’est un tout autre dénouement qui a été offert. En effet, malgré le lancement du décompte sur ce fameux crochet de Bokeme, l’arbitre a clairement joué la montre pour renvoyer ce dernier dans le coin neutre (c’est la règle). Boustati a récupéré suffisamment pour se relever et être finalement autorisé à repartir. Si Ulrik Bokeme est fautif de ne pas s’être immédiatement diriger dans le coin, nous avons assisté à une véritable parodie d’arbitrage du troisième homme qui est même aller à l’encontre du corps du corps arbitral qui avait opté pour le fin du fight.

Ibrahim El Boustati s’est illustré par le suite en s’écroulant sur un coup fantôme qui va disqualifier Urik qui frappe sur le coup de gong. Un comble ! Evidemment, pour le hollandais c’est la victoire de la honte. Comment vouloir gagner ainsi quand on est boxeur de haut niveau ? Où est la fierté d’un succès obtenu en trichant ?

L’Enfusion qui se fait tiré dessus à boulet rouge a tenu à rappeler que le circuit est indépendant du corps arbitral qui dépend de la fédération hollandaise de kickboxing. L’examen vidéo est en cours et une décision définitive sera prise à l’issue. Le circuit hollandais a fourni toutes les images pour que la situation soit clarifiée ce qui n’a jamais été fait dans d’autres circuits internationaux.

Les images étant criantes de vérité, il est difficile de croire que le succès ne revienne pas à Ulrik Bokeme qui avait puni littéralement El Boustati lors de leur première rencontre. Nous évoquions récemment les devoirs du boxeur envers le public et les promoteurs. Le premier de cela est l’honnêteté !

Il est regrettable de voir l’acharnement à l’encontre de cette organisation quand de nombreux « spécialistes » ont fermé les yeux sur la décision scandaleuse subie par Cédric Doumbe lors de sa dernière défense de titre au Glory. Avec des statistiques meilleurs que son opposant, le français avait pourtant été déclaré perdant sans que cela n’émeuvent !

Il faudra juger le corps arbitral hollandais à sa capacité à réagir et surtout reconnaître son erreur rien de plus.

Publicités
Publicités