Eddy Nait Slimani a sans aucun doute été surpris lorsqu’il a vu ce sujet de devoir d’un collégien qu’il connaît. Fort de son statut de champion, il était intervenu dans le collège où il avait fait une partie de sa scolarité. De part son expérience sportive, il a rencontré les élèves sans penser devenir un sujet pour leur devoir par la suite.

La réaction d’Eddy

Quelle fierté et le mot est bien trop faible….
Quand j’apprends que les élèves de mon ancien collège de ma ville, de mon quartier les Vernes, ont tout simplement une rédaction en Français ( la où je n’étais pas très compétent à l’époque ) à partir d’une phrase que j’ai évoqué d’une intervention effectuée quelques mois auparavant lors d’une rencontre avec les élèves et professeurs.
D’autres interventions seront programmées durant cette année, à suivre… 
Félicitations à l’équipe de professeurs qui met tout en oeuvre pour que les élèves puissent suivre une scolarité meilleure et de qualité, étant donné les conditions de plus en plus complexes d’enseignement dans des zones dites « sensibles ».

De nouveaux impératifs désormais

A quelques jours de l’annonce de son combat au World GBC Tour #13, qui se déroulera le 13 octobre prochain à la salle de la Boiserie à Mazan, le voilà honorer comme il se doit, preuve qu’il véhicule une belle image, celle d’un sportif humble et performant. Il sait désormais que sa notoriété dépasse le cadre du pieds-poings et c’est tant mieux ! A une heure où les pouvoirs publics souhaitent réduire les budgets en matière de politique sportive, voilà une fois de plus un exemple concret de l’utilité des sportifs et leurs structures qui oeuvrent sur le terrain.  Ces femmes et ces hommes sont devenus au-delà des exemples, de véritables liens, il est nécessaire de s’en rappeler et de poursuivre dans ce sens sous peine de voir une jeunesse se sentir complètement délaissée.