Publicités

Dylan Colin s’impose au Andy Hug K-1 Memorial 2017

Crédit photo : Team Greg Tony

Personne n’a oublié Andy Hug, champion devenu légende du K-1 qu’il a marqué avec ses techniques de jamb exceptionnelles mais également sa gentillesse hors du commun dans la vie de tous les jours. Depuis sa mort, le 24 août 2000, il est honoré un peu partout dans le Monde et chez lui en Suisse. Ce week end, l’opus 2017 du Andy Hug K-1 Memorial avec en main event, un de ses héritiers en la personne de Petar Majstorovic.

Un français était à l’affiche : Dylan Colin. Ce dernier était engagé dans le tour à 4 dédié aux -82kg. Pour le protégé de Grégory Tony, c’est un sans faute puisqu’il s’est imposé à deux reprises sous le regard intéressé d’une légende vivante du pieds-poings, monsieur Rob Kaman. Dylan conforte ainsi sa première place au Top 5 des -80kg (après mise à jour). Il confirme ses dispositions pour performer en K-1 où il est de plus en plus à l’aise. Défait à la Tatnef Cup, Dylan a su rebondir comme il faut pour signer cette belle performance. Evidemment, il a des challenges à relever en France face à des hommes comme Cyril Benzaquen, Cédric Tousch, Alassane Sy et pourquoi pas Yohan Lidon dans quelques matchs.

En résumé de belles choses l’attendent pour la suite. Dylan a su recréer une dynamique de victoires le week end passé, dynamique qui lui sera nécessaire pour aspirer aux défis évoqués et se faire une place plus affirmée sur le devant de la scène pugilistique française.

Récapitulatif

Tournoi . Demi finale . K-1 rules . -82kg
Dylan Colin (France) vs Adam Mohamed (Suisse)
Vainqueur : Dylan Colin aux points

Tournoi . Demi finale . K-1 rules . -82kg
Daniel Stefanovski (Suisse) vs nc
Vainqueur : Daniel Stefanovski aux points

Tournoi . Demi finale . K-1 rules . -82kg
Dylan Colin (France) vs Daniel Stefanovski (Suisse)
Vainqueur : Dylan Colin aux points

Publicités

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.