Tout va bien pour Dylan Colin ! De nouveau champion de France de savate boxe française, il se rendra dans quelques heures à Kazan (ndlr : Russie) pour participer à la Tatneft Cup. S’entrainant sous la houlette de son père, Daniel Colin et Grégory Tony que l’on ne présente plus, Dylan va en Russie avec pour mission première remporter son combat.

Pourquoi ? Parce que ce fight est qualificatif pour un autre, c’est le principe du tournoi en plusieurs événements. Pour en avoir discuter avec Greg Tony qui connaît Dylan depuis qu’il a 8 ans, il fait ce qu’il faut à la salle pour faire une bonne prestation même si ce n’est pas simple à Tatneft Cup où le niveau est très élevé. Colin, transfuge de la savate boxe française où il tout gagné ou presque, reste sur deux succès par KO dans les règles K-1. C’est un garçon qui sait boxer mais qui sait faire mal également. Attractif il l’est ce qui explique que plusieurs dates l’attendent déjà par la suite. Certaines sont confirmées, d’autres sont en cours de négociation donc nous ne dévoilerons rien ici.

Daniel Colin, Dylan Colin et Grégory Tony

Une certitude tout de même, nous allons beaucoup entendre parler de lui dans les mois qui viennent. Après la mise à jour, il prendra la première place du Top 5, lançant un signal fort aux boxeurs présents dans sa catégorie. Evidemment, ce signal est toutes proportions gardées car à ce poids, il y a des hommes comme Cyril Benzaquen, Mehdi Kada, Cédric Tousch, Carl N’diaye mais aussi Yohan Lidon pour ne citer qu’eux. De beaux challenges en perspectives même si pour Dylan, le plus dur reste à faire notamment dans cette Tatneft Cup où le niveau est relevé à souhait, rappelons le !

Récapitulatif

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -81kg
Surik Magakyan (Russe) vs Dylan Colin (France)

 

 

Publicités