A quelques semaines d’un nouveau combat dans les règles du K-1 cette fois, Jérôme Le Banner peut constater l’engouement qu’il y a autour de lui en Pologne. Alors qu’une partie de la France des réseaux sociaux se distingue par ses critiques et son lynchage à l’égard d’un champion qui a tant donné, le public polonais, lui, ne boude pas son plaisir.

DSF Kickboxing Challenge 14 : la Pologne aime Le Banner (vidéo)

Pourquoi ? Parce qu’il ne juge pas, il apprécie l’icône et ce qu’il a fait. Ce combat du 14 avril le mettra en opposition au polonais Marcin Rozalski, figure du combat en Pologne mais également personnage charismatique qui ne laisse personne indifférent comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessus.

Le droit au combat !

A 45 ans (son adversaire en aura 38), Jérôme revendique un droit au combat, un droit de faire ce qu’il a envie. Il est à un âge où plus que quiconque ce qui est bon ou mauvais pour lui. L’envie de prendre du plaisir sur le ring est toujours présente chez le normand quia renoué avec la compétition dans les règles du MMA il y a quelques mois. S’il s’est incliné, sa motivation n’a pas changé. Elle reste intacte dans sa volonté de donner du plaisir à ses toujours très nombreux fans. Affûté, souriant, JLB respecte toujours les obligations qu’il a en tant que boxeur. Traduction, il s’entraine encore et toujours, accroc à la salle comme à ses premiers jours. Ce qui n’a pas échappé au DSF Kickboxing Challenge qui n’a de cesse de communiquer autour de ce combat pour la quatorzième édition du show. Avec plus de 140 sorties à son actif, après avoir boxé aux quatre coins de la planète, le français connaît le rouage de ces grands organisations où le centre de préoccupation reste l’athlète !

Sur les traces de Mabel et Lidon

Jérôme suit les traces de Yohan Lidon qui vient de s’imposer par KO il y a quelques jours et Abdallah Mabel qui avait lui signé une victoire aux points il y a quelques semaines. La french touch est bien présente dans cette organisation qui aime offrir à ses représentants des challenges ou des combats prestigieux. Et affronter Jérôme Le Banner, reste un honneur pour un boxeur qui a pu rêver devant les exploits du normand. En bon compétiteur, JLB n’ira pas faire de la figuration, loin de là. Il cultive encore et toujours cet esprit de vainqueur car il ne conçoit pas le combat autrement.

Dans une ambiance de folie

Le 14 avril prochain, Jérôme Le Banner évoluera dans une ambiance de feu face à un boxeur showman à souhait. Et le ring dans tout ça ? Il faut s’attendre à une volonté d’en découdre, une envie d’échanger comme on peut le voir entre les cordes. Ces deux-là ont encore de beaux gestes à offrir mais également la capacité de communier avec un public qui ne demande que ça ! Le public polonais en aura pour son argent !

 

Publicités