Publicités

Doumbe retrouve Holzken au Glory 42 !

Ils n’auront pas tardé à se retrouver, Cédric Doumbe et Nieky Holzken. Le premier a défendu son titre victorieusement face à Yoann Kongolo pendant que le second se remettait de la perte de son titre. Inactif depuis cette confrontation face à celui qui lui a succédé, Holzken voulait légitimement sa revanche.

Le voilà servi le 10 juin prochain puisqu’il retrouvera celui qui semble inarrêtable avec un style qui ne plait pas forcément mais qui est l’héritage du toucher sans être touché. Clairement, Doumbe avait su usé psychologiquement Holzken, en étant plus que limite parfois mais force est de constater que cette guerre d’usure avait eût un effet sur le mental du champion hollandais qui avait finalement pris une leçon dans la façon de gérer l’avant combat.

Fera-t-il la même erreur le 10 juin prochain ? C’est peu probable car il a son actif une pléiade de victoires face à des pointures. Il n’a pas battu Murtel Groenhart trois fois par hasard, sans oublier Yoann Kongolo, Joseph Valtelini, Virgil Kalakoda, Joeri Moes etc…Néanmoins, il a toujours eût du mal à prendre sa revanche sur les boxeurs qui l’ont battu. Il s’est incliné à deux reprises face Buakaw Banchamek, faut-il y voir une statistique quelconque ?

Cédric Doumbe ne doute, affiche son assurance à travers les médias. Il est le précurseur au Glory puisqu’il est et restera à jamais le premier français à avoir pris le titre de ce circuit majeur. Alors qu’est-ce qui peut arrêter Cédric. Cédric lui-même peut être. Arrivé à ce niveau de la compétition, les détails ont leur importance. A seulement 24 ans, il a déjà réalisé tant de choses sur le ring ! La faim de victoire est toujours là car même si c’est un provocateur dans l’âme, il ne néglige jamais la salle. C’est peut être ici sa principale force : être capable de promouvoir en même temps qu’il se prépare.

Evidemment, le public souhaite avoir une grande confrontation. La France attend un Doumbe un peu moins stratège, peut être plus volontaire même si sa boxe s’appuie justement sur ses feintes de corps, ses retraits de corps et son sens de la remise. Au-delà de tout, l’hexagone souhaite ardemment garder son champion car plus que jamais notre pays a besoin d’une vitrine forte hors de nos frontières pour imposer le made in France pugilistique. Alors une seule chose : let’s go Cédric !

Récapitulatif

Glory World Title . 5×3 mn . -77kg
Cédric Doumbe (France) et Nieky Holzken (Hollande)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -77kg
Jimmy Vienot (France) vs Casey Greene (USA)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -77kg
Antoine Pinto (France) vs Yoann Kongolo (Suisse)

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités