Cédric Doumbe défendra pour la deuxième fois son titre de champion du Glory, le 25 août à Chicago face à Murtel Groenhart. A la question pourquoi le français va-t-il de nouveau garder son titre, voici quelques éléments de réponses.

D’abord le style ! Doumbe est un félin, un boxeur qui cultive le toucher sans être touché. Il le prouve à chaque combat ! C’est une cible difficile à cadrer qui est passé maître dans la réplique peu importe la position. Il y a aussi cette prise d’initiative systématique ; le français boxe en patron sur le ring, il n’a pas peur de « bousculer » ses adversaires en leur imposant son rythme.

Ensuite, il y a cette confiance en lui. Elle est inébranlable ! Doumbe boxe sans pression alors que c’est lui le champion ; c’est une posture qui révolutionne les codes traditionnels qui veut qu’il faut aller chercher le champion. En attendant pas, il ne laisse pas de place au hasard, il construit dès les premières minutes sa victoire. Cédric est un boxeur intelligent qui sait plus que jamais ce qu’il fait.

Enfin, il y a le fighting spirit à toute épreuve. Qu’il soit devant son public ou ailleurs, il est prêt à en découdre. Ses adversaires aussi il est vrai mais il a ce petit plus qui lui réussi et qui reste difficilement explicable si ce n’est par les choix qu’il a opéré. C’est un vrai pro entendez par là qu’il a fait de la boxe son métier. Il se donne les moyens et fait beaucoup de sacrifice comme s’exporter à Bruxelles pour ses préparations avec Samir Mahjoubi et le Queensburry. C’est un pari osé mais un pari payant c’est peut être là où « doumced » se démarque.

Quoi qu’il en soit, favori de ce combat, il a pu constater qu’il ne faudra pas donner à Murtel Groenhart la moindre occasion de laisser parler son punch car le hollandais ne fait pas de sentiment sur le ring. Ce qui n’est pas du goût de Doumbe qui entend remettre certains choses en place depuis Paris. La pression est sur les épaules du hollandais qui sait qu’il va devoir gérer au mieux sa fougue pour ne pas se faire surprendre à son tour. Il a face à lui un stratège dans l’âme avec un style qui ne lui convient pas vraiment, nous avions pu le voir lors de la première confrontation remporté par Cédric. C’est un débat où le mental sera déterminant, c’est une certitude et de ce côté là, le champion en titre est un artiste hors pair pour ne pas se laisser perturber quelque soit la situation !

Publicités