Publicités
Connect with us

International

Dossier : En mai le noble art se met sur son 31 !

Published

on

Par Mika Le mois de Mai nous offre une ribambelle de combats incroyables à ne surtout pas manquer. Sachant que des garçons comme Eleider Alvarez, Mairis Briedis, Carlos Adames ou encore Keith Thurman sont annoncés mais non pas encore trouvé d’adversaire, le classement de ce top 10 est légèrement faussé.

Dossier : En mai le noble art se met sur son 31 !

Le retour de Thurman

Vous n’avez pas rêver. Keith Thurman va bel et bien effectué son retour le 15 mai prochain au désormais mythique Barcklays Center de Brooklyn, après plus d’un an d’absence.
Si l’Americain faisait son retour dans un re-match contre des combattants du calibre de Danny Garcia ou de Shawn Porter, ou comme le rêverais tout fan de boxe, c’est-à-dire de voir Thurman opposé à Errol Spence Jr ou Jeff Horn, ce combat rentrerait sans hésitation dans le top 3 de ce classement.

Mairis Briedis pas loin derrière Usyk et Gassiev

Briebis est annoncé sur la même carte que le combat entre Oleksandr Usyk et Murat Gassiev qui fait également partie des grosses affiches de ce mois de Mai. Mairis Briedis a subit une défaite sur le fil face à l’Ukrainien Uzyk en janvier dernier devant son public. Nul doute que le combattant venu de Lettonie aura à coeur de prouver qu’il fait bien partie des meilleurs de sa catégorie. Pourquoi pas contre le Polonais Krzysztof Glowacki par exemple ?

Eleider Alvarez, enfin un très gros choc ?

Le protégé de Marc Ramsay et partenaire d’entraînement de Christian M’Billi à été plusieurs fois annoncés depuis 2 ans face à Adonis Stevenson pour un choc entre Québécois d’adoption mais celui-ci n’a jamais eu lieu. Les deux hommes sont sous la houlette du promoteur Ivon Michel qui les a placés sur la même carte le 19 Mai prochain au Bell center de Montréal. Aucune information n’a filtré sur l’adversaire potentiel du Colombien lors de cette soirée, même si l’idéal pour lui serait probablement un match contre le Russe Artur Beterbiev ou l’Americain Marcus Browne

Le Top 10

10- Chayaphon Moonsri vs. Leroy Estrada
Le 02 Mai à Nakhon Ratchasima en Thaïlande

9- Martin Joseph Ward vs. James Tennyson
Le 05 Mai à Londres, en Angleterre

8- Lee Selby vs. Josh Warrington
Le 19 Mai à Leeds, en Angleterre

7- Sam Sexton vs. Huguies Fury
Le 12 Mai à Bolton, en Angleterre

6- Tony Bellew vs. David Haye
Le 05 Mai à Londres, en Angleterre

5- Sadam Ali vs. Liam Smith
Le 12 Mai à New York, au États-Unis

4- Oleksandr Usyk vs. Murat Gassiev
Le 11 Mai à Jeddha, en Arabie Saoudite

3- Adonis Stevenson vs. Badou Jack
Le 19 Mai, à Montréal, au Canada

2- Vasyl Lomachenko vs. Jorge Linares
Le 12 Mai à New York, au États-Unis

1- Saul Alvarez vs. Gennady Golovkin
Le 05 Mai à Las Vegas, aux États-Unis

Publicités
Continue Reading

International

World Fight Night : Aydin Tuncay est satisfait

Published

on

By

World Fight Night : Aydin Tuncay est satisfaitAydin Tuncay qui était en charge du match making pour l’Europe lors de cette première édition de la World Fight Night qui se déroulait en Turquie ce week-end, est satisfait. L’événement a été soutenu par des combattants de renom puisque Gokhan Saki y allé de son soutien tout comme Vedat Hoduk.

Et globalement, Aydin est satisfait de cette première édition qui en appelle d’autres : « C’était une première édition de la World Fight Night. Nous avons eût une superbe ambiance comme tu connais. Tout les combattants, coachs et invités étaient super content de l’accueil. Nous avons eu Gokhan Saki comme invité, la télé nationale et la presse dans son ensemble c’était vraiment super. En étant un des organisateurs, je veux juste te souligner que comme en France nous avons toujours des problème de fédération. Les organisateurs Adem Durmus et Erol Kaya ont fait le choix de collaborer avec la fédération de muay thai et finalement la World Fight Night a pu adapter les règles à son cahier des charges de base (pas de coudes, pas de corps à corps, saisies et projections autorisés). Je peux t’annoncer que d’autres événements vont venir en Turquie et en Europe. »

Résultats

Superfight . Muay Thaï . 3x3mn . -57kg
Sabriye SENGUL (Turquie) vs Maria KAROUANALIS (Grèce)
Vainqueur : Sabriye SENGUL aux points

Superfight . Muay Thaï . 3x3mn . -91 kg
Bugra ERDOGAN (Turquie) vs Kadir YILDIRIM (Turquie)
Vainqueur : Kadir YILDIRIM aux points

Superfight . Muay Thaï . 3x3mn . -91kg
Cihat KEPENEK (Turquie) vs Sergio PIQUE (Surinam)
Vainqueur : Sergio PIQUE aux points

Superfight . Muay Thaï . 3x3mn . -80kg
Mucahit KULAK (Turquie) vs Guillermo BLOKLAND (Hollande)
Vainqueur : Mucahit KULAK aux points

Superfight . Muay Thaï . 3x3mn . -91kg
Bugra ERDOGAN (Turquie) vs Kadir YILDIRIM (Turquie)
Vainqueur : Kadir YILDIRIM aux points

Superfight . Muay Thaï . 3x3mn . -82kg
Serhat DEGIRMENCI (Turquie) vs Hamzai MALDIN (Turquie)
Vainqueur : Serhat DEGIRMENCI aux points

Superfight . Muay Thaï . 3x3mn . -72kg
Erkan VAROL (Turquie) vs Kevin HESSING (Hollande)
Vainqueur : Kevin HESSING aux points

Main event . Ceinture World Fight Night
Muay Thaï . 3x3mn . -75kg
Adem BOZKURT (Turquie) vs Marvin SANSAAR (Hollande)
Vainqueur : Adem BOZKURT par KO2

Publicités
Continue Reading

International

Hurd l’emporte de justesse devant Lara

Published

on

By

Par Mika Le Hard Rock Hotel & Casino de Las Vegas accueillait dans la nuit du samedi 07 avril le duel entre les deux meilleurs poids super-welter au monde actuel (avec Jermell Charlo), Erislandy Lara et Jarrett Hurd.
Une catégorie de poids que nous suivons avec une attention toute particulière car il y a de nombreux boxeurs tricolores de qualité dans cette division, à l’image de Michel Soro, Cédric Vitu, David Papot, Maxime Beaucaire, Dylan Charrat ou encore la star montante, Souleymane Cissokho.

Erislandy Lara : Un destin à la Cubaine

Erislandy « The American Dream » Lara est née dans la ville tristement célèbre de Guantanamo à Cuba. Lara a été trois fois champion national amateur entre 2005 et 2007, et à effectuer 320 combats avant de passé professionnel en 2008. Après avoir quitté son pays pour s’installer à Miami, il est naturalisé Américain et devient l’un des meilleurs combattants de sa catégorie. Avant son match face à Hurd, l’Americain d’adoption affiche 25 victoires pour deux défaites.

Jarrett Hurd : Rentrer dans l’histoire

 » C’est un drôle d’objectif, mais j’ai toujours voulu que les gens me regardent sur YouTube après ma carrière et qu’ils continue encore de parler de moi. Je veux laisser mon emprunte sur ce sport et que les fans de boxe se souviennent que je n’étais pas comme les autres.  »
Âgé de 27 ans, Jarrett « Swift » Hurd tentait donc d’unifier les titres IBF et WBA de la catégorie contre son homologue (champion WBA), Erislandy Lara. La dernière fois qu’un super-welters a unifié ces deux ceintures c’était en 2000, lorsque Felix Trinidad mettait KO Fernando Vargas.
Le natif du Maryland se présentait avant la rencontre, invaincu en 21 combats, ce qui fait de lui incontestablement le favoris de cette confrontation face à Lara.

Le combat : Du courage et un coup de théâtre

Sous les yeux de Floyd « Money » Maywather, Erislandy Lara fait une meilleur entame de match que Jarrett Hurd qui paraît beaucoup plus massif mais beaucoup plus lent que son adversaire. Au fil des minutes « Swift » intensifie son pressing pour basculer logiquement en tête du pointage à la mi combat. Lara réussi néanmoins à rester dans le sillage de Hurd à l’entame de la 12ème reprise grâce entre autre à son coup d’oeil et son explosivité.
Dans la dernière minute du match, c’est la stupéfaction ! « The American Dream » se fait surprendre par un crochet du gauche qui l’envoi au tapis. Ce Knockdown aura sûrement sceller la score card des juges qui déclare donc Jarrett « Swift » Hurd vainqueur par décision partagée. Le natif du Maryneland devient le champion unifié IBF et WBA.

Publicités
Continue Reading

Partenaires

Best

Battle of Saint Raphaël 6 Groupe Facebook Twitter Instagram Pinterest Google+ Tumblr