Connect with us

Interviews

Claude Pouget nous parle du Monte Carlo Fighting Masters

peace-and-sport

Claude Pouget, Cécile Gelabale et Joël Bouzou

Peut-on dire que Claude Pouget est un promoteur aguerri ? La réponse est oui ! Bourreau de travail, il a rapidement intégré les différents rouages qu’imposent un show de ce calibre. Malgré un emploi du temps surchargé, il a accepté de répondre à nos questions.

Bonjour Claude POUGET, pouvez-vous vous présenter aux lecteurs ? Qui êtes vous, quel est votre parcours ?

Agé de 55 ans, monégasque, outre ma fonction de co-fondateur et Directeur Général du « Monte-Carlo Fighting Masters », j’exerce à Monaco la profession de Conseil juridique et co-dirige avec mon épouse, un centre de beauté, de bien-être et de coaching à Monaco : Beauty Angels Monaco. Je suis également en charge d’une entreprise d’évènementiel (CPMC Claude Pouget Monte-Carlo).
A l’issue d’une carrière d’officier de police à Monaco, S.A.S le Prince Albert II m’a fait l’honneur de me décerner le titre de commandant de Police honoraire.
Côté sport, passionné et haut gradé ou multi-diplômé d’Etat en Arts martiaux, je suis 8ème degré (FFMKDA) et président fondateur (2001) des Fédérations Monégasques Kick-Boxing et Krav-Maga ainsi que de celle de Muaythaï, toutes agréées par le Gouvernement Princier (l’équivalent de la Délégation Ministérielle en France) et reconnues par le Comité Olympique monégasque. Je suis, par ailleurs, en France, responsable des grades au sein de la FFKMDA.
Je représente ces fédérations monégasques auprès des organisations internationales de kickboxing (la WAKO et la WAKO PRO) et de muaythaï (l’IFMA, EMF, WMC) auxquelles elles sont affiliées.
Enfin, secondé par une super team je dirige l’enseignement, de plusieurs associations d’arts martiaux à Monaco et dans les communes limitrophes qui totalisent trois cents cinquante membres, dont ceux de l’Académie Internationale d’Arts Martiaux de Monaco, agréée par le Gouvernement Princier, créée, il a à près de 20 années (1997), et organisateur des Monte-Carlo Fighting Masters.

Comment ce projet du Monte-Carlo Fighting Masters est-il né ? Quelle est sa marque de fabrique, quels sont ses objectifs ?

Le « Monte-Carlo Fighting Masters » en est à sa troisième édition, la première a été réalisée en 2013. Cet évènement est né de la volonté de Madame Cécile Gelabale, de moi-même, soutenus par l’équipe de dirigeants de l’Académie Internationale d’Arts Martiaux de Monaco ainsi que des fédérations Monégasques de Kick-Boxing et Muaythaï précitées.
Il s’agissait de présenter dans une grande soirée, un évènement sportif alliant le très haut niveau de nos disciplines et un superbe show, avec, au final un gala tendant vers l’excellence, à la hauteur de l’image de la Principauté de Monaco.
Le Monte-Carlo Fighting Masters ne présente que des championnats du monde avec la participation des meilleurs combattants de la planète. Au delà du sport et du spectacle de qualité, l’évènement promeut les hautes valeurs éthiques ce qui est essentiel et en phase avec l’action sportive de la Principauté.

public_montecarlofightingmastersComment s’exprimera l’aspect éthique ?

Placée Sous le Haut Patronage de S.A.S. Le Prince Albert II, le Monte-Carlo Fighting Master a le partenariat de deux associations monégasques : Peace and Sport l’Organisation pour la Paix par le Sport et Amitié sans Frontières Internationale. 10 % des recettes de la billetterie seront partagées entre ces deux organismes humanitaires. Notre évènement doit permettre de remettre, huit mille euros à chacune de ces associations qui les consacreront à des actions caritatives.

Pouvez vous nous indiquer qu’elles seront ces actions caritatives ?

Il faut rappeler que Peace and Sport est une organisation neutre et indépendante qui promeut le sport comme un outil pour la paix. Basée en Principauté de Monaco et placée sous le Haut Patronage de S.A.S. le Prince Albert II, cette initiative a été créée en 2007 par Joël Bouzou, son Président.
L’ensemble des fonds levés à l’occasion des 3èmes Monte-Carlo Fighting Masters serviront à financer l’organisation des Jeux de l’Amitié des Grands Lacs d’Afrique, réunissant durant 3 jours, 300 jeunes venant du Burundi, du Rwanda et de la RD Congo.
Il convient de rappeler également que l’opération #WhiteCard met en lumière les acteurs du mouvement de la paix par le sport, et permet à tous ceux qui croient en la capacité du sport à changer le monde de se mobiliser de manière symbolique.
Des opérations #Whitecard seront organisées lors d’évènements sportifs majeurs en 2016, tels que la NiteRace, le Monte-Carlo Rolex Masters, le Monte-Carlo Fighting Masters ou encore lors des Jeux Olympiques de Rio, dans le cadre de la Maison des Olympiens.
Amitié sans frontières Internationale, est une Organisation non Gouvernementale avec un statut consultatif auprès du Conseil Economique et Social des Nations unies. Cette organisation a été édifiée sur trois valeurs : justice, tolérance, amitié.
Placée sous la Présidence d’Honneur de S.A.S. le Prince Albert II, cette association a été créée en 1991 en Principauté de Monaco par Madame Régine Vardon-West, son Président fondateur, de nationalité monégasque.
Amitié Sans Frontières Internationale a pour objectif, de soutenir les actions humanitaires sur le thème défini et proposé annuellement par l’Assemblée Générale des Nations Unies. L’ensemble des fonds levés à l’occasion des 3ème Monte-Carlo Fighting Masters contribuera à soutenir les deux projets de 2016,  définis par le Haut-Commissariat pour les Réfugiés – Nations Unies : Porter secours aux petits enfants Syriens parqués dans des camps de réfugiés en Jordanie, aider à la création d’un Centre d’Accueil sur l’île de Lampedusa en Italie destiné aux migrants jetés à l’eau par les bateaux gangsters.


Le plateau sportif des 3ème Monte-Carlo Fighting Masters s’annonce exceptionnel !

Absolument ! Conformément au concept de notre évènement et à l’instar des précédentes éditions, notre évènement tendra vers l’excellence. Le plateau sera d’un niveau sportif exceptionnel avec la participation des athlètes combattants de Kick-Boxing parmi les plus prestigieux de la planète dans différentes catégories de poids, avec huit nationalités représentées (français, italiens, russes, serbes, belge, belarusse, suédois, kyrgyz), dix sept athlètes participants seront titulaires de titres de champions du monde (cf. leur présentation sur le site web : www.mcfm.net).
9 combats seront disputés pour 9 titres mondiaux de Kick-Boxing (K1 Rules ou Full-Contact), décernés par la prestigieuse « WAKO PRO World Association of Kickboxing Organizations ». Il s’agira d’une première mondiale comme l’ont certifié (cf. les documents publiés sur notre site web : www.mcfm.net) la WAKO PRO et la WAKO dont les plus hauts dirigeants seront présents à Monaco pour assister à cet évènement unique. Pour information, la WAKO PRO est la branche Pro, distincte, de la WAKO, laquelle est représentée dans 126 pays sur les 5 continents, membre de Sport Accord International Federations’ Union, cette dernière étant reconnue par le Comité International Olympique.
Enfin, comme pour les précédentes éditions, la veille de la soirée des combats, la conférence de presse se tiendra dans le Casino même de Monte-Carlo, dans son magnifique Atrium, à 12 heures, et la pesée, sur la terrasse du Café de Paris à 19 heures.

SAS-le-Prince-Albert-II-de-Monaco-vient-de-distinguer-Claude-POUGET1

S.A.S le Prince Albert II et Claude Pouget

Quels sont vos pronostics pour ces combats ?

Que les meilleurs gagnent !

Comment avez-vous procédé pour choisir les différents boxeurs de ce plateau ?

Notre objectif a été l’excellence sportive. Nous avons donc choisi de proposer à la WAKO Pro de présenter certaines catégories d’excellence. Le champion en titre a été sollicité, par cette fédération pour mettre son titre mondial en jeu face au challenger sélectionné du ranking ou intégré dans celui-ci au regard de ses performances exceptionnelles requises pour disputer le titre de champion du monde WAKO Pro.

Est-ce difficile de monter ce type d’évènement ?

La Principauté de Monaco est une terre de sport et une terre d’excellence. Notre comité d’organisation est composé de monégasques désireux d’être en phase avec l’image portée par notre pays et ses valeurs sportives : respect de l’autre, défense de valeurs éthiques, combattivité.
L’organisation de tout évènement en Principauté nécessite l’autorisation des Autorités monégasques. Si cet agrément et la confiance des Pouvoirs Publics nous sont accordés pour la 3ème fois consécutive cela tient à mon sens aux hauts critères d’exigences et de rigueur dans l’organisation de ces Monte-Carlo Fighting Masters.
Cela s’appuie sur l’excellence de la discipline de la WAKO PRO ( pour le Kickboxing), branche Pro de la WAKO Membre de Sports Accord International Federations’ Union, comme je l’ai rappelé précédemment, laquelle est reconnue par le Comité International Olympique.
J’ajouterai l’importance et la qualité de l’activité en Principauté de notre club organisateur, « l’Académie Internationale d’Arts Martiaux de Monaco ». Créée il y a près de vingt ans (1997), agréée par le Gouvernement Princier, elle est composée de monégasques et bénéficie d’un encadrement diplômé d’Etat. Très active, notre association a une action soutenue et intense : enseignement notamment auprès des pratiquants dès 5 ans ; loisirs ; activité éducatives pour les plus jeunes ou compétitions pour ceux qui le souhaitent ; démonstrations.
Elle s’implique dans la vie de notre Communauté. Par exemple, depuis de nombreuses années, elle est partenaire de la Direction de l’Education nationale de la Jeunesse et des Sports, et promeut, notamment, le Kick-Boxing lors de stages dispensés dans le cadre de l’excellent dispositif du Pass’sport Culture. De même, nous sommes partenaire de Peace and Sport, l’organisation pour la Paix par le Sport. Sur ce point, nous venons d’ailleurs de soutenir aux côté de cette organisation la campagne à Monaco pour célébrer la 3ème journée Internationale du Sport au Service du Développement et de la Paix. Nous avons également un partenariat avec Amitiés sans frontières International, exceptionnelle organisation caritative internationale, fondée à Monaco (cf. sa présentation sur notre site web).
Pour caractériser notre ancrage solide en Principauté, j’ajouterais le soutien de la fédération monégasque de Kick-Boxing, créée en 2001, titulaire de l’Agrément Princier, dont le comité directeur a émis un avis favorable unanime à tous nos projets d’organisation des Monte-Carlo Fighting Masters.
Ce ne sont là que quelques points qui montrent à la fois le sérieux de notre organisation et notre attachement profond aux valeurs portées par notre pays. C’est une grande fierté pour nous tous, membres de ce Comité, d’organiser un événement d’une telle qualité, pour lequel, au fil des éditions, nous avons acquis un savoir-faire et affiner la maîtrise. Nous sommes des passionnés de sports, des amoureux de notre pays. C’est peut-être cela qui fait notre force et notre spécificité.

Vous avez déjà organisé les deux précédentes éditions du MONTE CARLO FIGHTING MASTER (en Kick Boxing mais aussi en Muaythaï). Qu’avez vous appris de ces expériences ?

En mars 2013, le 1er Monte-Carlo Fighting Masters présentait en première mondiale, 8 combats pour 8 championnats du monde en une seule soirée ! .. en Kick-Boxing et en K1 Rules. Nous avons rempli la salle omnisports du Stade Louis II, d’une capacité de 2500 places. La 1ère édition du MCFM a été un succès total à tout point de vue. L’évènement était retransmis sur Canal+ et Canal+ Sport.
Cette 1ère édition était déjà un cru exceptionnel permettant de positionner notre évènement en tant que « 1ere mondiale » (8 combats pour 8 championnats du monde de Kick-Boxing).
Placé sous le Haut Patronage de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, le 2ème Monte-Carlo Fighting Masters, le 14 juin 2014 a présenté le plus haut niveau de la Boxe thaï sous l’égide de la World Muythaï Council ainsi que de notre fédération monégasque qui y est affiliée de même qu’à l’IFMA. L’évènement était retransmis sur Canal+ et Canal+ Sport et KombatSport.
Cette expérience a été précieuse et productive à de multiples points de vue pour maintenir le niveau de l’évènement au plus haut.
Cette troisième édition dans la ligne des précédentes sera une première mondiale et donc d’un niveau sans précédent !

Votre mot de la fin ?

Le show a été pensé pour que les amateurs et les néophytes prennent du plaisir avec un spectacle de grand standing.
En tant que Directeur Général de l’évènement, et au nom de notre Comité d’Organisation, je souhaite exprimer l’honneur que nous ressentons et notre gratitude à S.A.S. le Prince Albert II, pour sa confiance. Je remercie Madame Cécile Gelabale pour son soutien déterminant. Je souhaite également souligner notre gratitude envers la Principauté de Monaco, le Gouvernement Princier, l’Administration monégasque, les différentes institutions publiques, la Mairie, l’Ambassade de France à Monaco, les athlètes participants et leur team, la WAKO PRO, la WAKO, la Société des Bains de Mer, et plus généralement tous nos partenaires. Enfin, je remercie à titre personnel les membres du comité d’organisation de notre évènement pour le soutien également déterminant qu’ils apportent à mes côtés en contribuant au succès et au caractère unique du Monte-Carlo Fighting Masters.

bandeau mcfm

Publicités
Continue Reading
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Interviews

Fighting Live Edition : Arthur Meyer, sans pression !

Fighting Live Edition : Arthur Meyer, sans pression !Par Jean Paul  Quand un roi du micro interview un des nakmuays français les plus demandés actuellement, il en résulte une interview sans langue de bois mais empreinte de respect. Jean Paul Demarcq a posé quelques questions à Arthur Meyer, qui, a quelques jours du combat, affiche une décontraction totale avant de retrouver un boxeur qu’il connaît : Brandon Vieira

Bonjour Arthur, comment vas-tu et comment te sets tu à quelques jours de ton prochain fight ?

Bonjour. Je me sens très bien. Je me réveille tout juste et je vais faire mon footing matinal. Je me sens très bien à quelques jours du fight.

Cette année 2018 démarre très fort pour toi avec de gros challenges, la confrontation avec SUPERBANK le 6 janvier à Coubertin et ensuite ta victoire le premier février.

Oui l’année commence fort et bien. J’ai perdu contre Superbank mais fais bonne impression donc je relativise malgré la défaite. Et concernant Momotaro il avait une ceinture de champion du monde WBC -57kg donc c’est toujours bon pour la confiance et le moral de battre un adversaire titré (même si je connais la valeur parfois fausse de certaines ceintures en boxe thai)

Comment compte aborder cette revanche que tu accordes à Brandon ?

Pour ma revanche face à Brandon ?  Je compte aborder ce combat en 3×3 à fond.  Je ne lui laisserai pas le temps de s’exprimer !

Quels sont tes sentiments suite à votre combat du 10 juin dernier et que penses-tu de ton adversaire ?

Mes sentiments par rapport à notre première rencontre … un adversaire coriace et dur au mal qui ne cesse d’avancer. J’étais meilleur techniquement donc j’ai réussi à gérer au pointage. C’est le boxeur français qui m’a donné le plus de fil à retordre et le meilleur que j’ai boxé. Il est vaillant !!

Es-tu déjà venu boxer dans le département du Nord ?

Non je n’ai jamais boxé dans le Nord de la France (au-dessus de la Normandie)

Ressens-tu une pression particulière à 3 jours de l’échéance surtout que ce gala est l’un des plus gros jamais organisé dans le département du Nord ?

Aucune pression. La pression viendra à 20 minutes du combat pas avant.

Pour ce gala, deux grands promoteurs Thaïlandais font le déplacement avec les nak muay, Pour toi qui a fait ta carrière là-bas que cela représente-t-il pour toi ?

Oui j’ai lu ça hier dans une publication facebook du promoteur. Eh bien en toute sincérité je ne connais pas ces promoteurs lol et qu’ils soient là ou pas ça ne change rien. J’espère faire un beau fight et si ils aiment mon style peut être m’appelleront ils en Thaïlande.

Merci à toi pour ces quelques mots et en attendant les pesées et la conférence de presse de vendredi soir au Pasino de St Amand les Eaux, je te laisse le mot de la fin.

Merci à toi pour l’interview à vendredi !
Je fais une dédicace à tous ceux qui me suivent et me soutiennent, à ma famille, à mes coaches, au team Coulibaly, à LH Sport Club et à mon sponsor Street Fight !!

Programme

Mohamed BENYACOUB vs Wilfried COUTURIER
Salavatore SCALETTA vs alim SEID
Jordy LARET vs Rafik KASSI
Majid AMAROUCHE vs Ahmed IDOUCHE
Magomed MUNAYEV vs Mehdi AIT ELHADJ
Amandine LAMBOUR vs Laurine GEEREBAERT
Marouane BOUNABI vs Sofiane LAÏDOUNI
Kristian MALOCAJ vs Sidy BARRY
Mika TAHITU vs Mathieu MASQUELET
Mac RAKKONG vs Aurélien HOUDART
Rungrat PUMPANMUANG vs Nauzet TRUJILLO HERNANDEZ
Chai SO. JO. TOY PAED RIW vs Malik ARROUM
Arthur MEYER vs Brandon VIERA
Matee SO. JO. TOY PAED RIW vs Hakim HAMECH
Yodwiya SOSIRILAK vs Gaylor MONTIER

Publicités
Continue Reading

Interviews

Multifight Night 4 : Gaétan Delacher, le début d’une nouvelle aventure

Multifight Night 4 : Gaétan Delacher, le début d'une nouvelle aventureA quelques jours de son premier combat en K-1 à la Multifight Night 4, Gaétan Delacher a répondu à nos questions. Boxeur humble par excellence, c’est un homme déterminé entre les cordes. Mieux encore, il progresse à chaque combat avec désormais un statut de champion du Monde ISKA de full contact à défendre. Boxeur de talent mais également de coeur, il se lance dans une nouvelle aventure où il sait que son baptème du feu se fera forcément dans la douleur.

Comment vas-tu Gaétan ?

Je vais très bien merci.

Quelles ont été tes sensations lors de ton dernier combat ?

Ce n’était pas un combat facile car je suis tombé contre un boxeur bien solide, mais j’ai réussi à faire la différence grâce à mon expérience.

Tu vas combattre pour la première fois en K-1. Quel est ton état d’esprit ?

J’appréhende un peu mais je pense avoir bien préparé mon combat grâce à mes coachs et de bons partenaires de salle comme Herbert Womaleu et Sidy Barry. Mais après je prends ce combat comme un autre..

Que connais-tu de ton adversaire ?

Je l’ai déjà boxé en full contact il y a quelques années où j’avais remporté le combat, mais avec l’expérience je ne sais pas ce que ça va donner en étant dans une autre discipline..

Y-a-t-il des choses que tu redoutes ?

La blessure pendant et après le combat car j’ai encore des combats de prévus prochainement.

Est-ce que tu regrettes de faire ce choix du pluralisme ?

Non pas du tout car si on veut progresser et boxer dans de plus gros galas, il faut savoir se diversifier.

Quelle est la place du full contact dans ta carrière désormais ?

Je ne l’abandonne pas, j’ai encore des combats de prévus en full contact, mais je pense qu’il est temps de se lancer dans le K1.

Tu seras en main event Multifight Night 4. Quel regard portes-tu sur ce show que tu connais ?

Être le main event n’est pas tout nouveau pour moi car je l’ai été l’année dernière pour mon championnat du Monde.  Et cela ne me déplaît pas car j’aime boxer devant mon public.

Est-ce qu’il est spécial pour toi ?

Oui car je boxe chez moi devant mes supporters, ma famille, mes amis…

Tu soutiens beaucoup l’handiboxe. Quel rôle as-tu précisément ?

Pour moi le sport est ouvert à tous, on a voulu mettre en avant le fait que même avec un handicap, on peut faire ce sport.

Quel est ton regard sur la Multifight Night 4 ?

J’espère que le Multifight Night va encore continuer et qu’il ne s’arrêtera pas là. Je pense que c’est un gala qui permet à mes partenaires et moi-même de boxer à la maison devant notre public, de faire passer une soirée aux habitants de Saint Quentin et d’en faire profiter les amateurs.

Quelques mots pour finir ?

Je souhaite que pour la 4ème édition tout se passe comme d’habitude et que tout le monde sera satisfait de cette soirée organisée par Frédéric Demoulin. Et j’espère la victoire pour tous mes partenaires de salle ainsi que pour moi-même.

Publicités
Continue Reading

Partenaires

Best