Choc Des Gladiateurs : Notari, une méthode qui marche !

Choc Des Gladiateurs 18 Il suffit de voir le bonheur dans les yeux des enfants pour comprendre que la méthode de Marc Notari fonctionne depuis 18 ans. Il est même le premier à avoir lancé le gala caritatif de plein air avec une recette simple : le partage.

A l’abri du besoin, il n’aurait même pas à le faire mais c’est un mordu. De ring tout d’abord : transfuge du kickboxing, il a su construire pour faire du Choc Des Gladiateurs un rendez-vous phare de la période estivale. Le pari était osé à l’époque car il était le seul dans ce créneau. Il a fait des émules et les choses ont bien changé depuis. Les shows plein air sont légion.

Néanmoins, le CDG se distingue par cet élan de générosité collégiale. Chacun à son niveau met sa pierre à l’édifice pour que la soirée soit un succès. Et cette année, les acteurs s’appellent Dehby, Hendouf, Ghaleb, Gottardi, Arias, Kemayo mais aussi Ghaleb, Torrent, Genieys, Chaibi, Choinard ou encore Delaporte. Chacun aura son rôle à jouer : statut à assumer pour les uns, statut à gagner pour les autres.

Pour Amel Dehby, Freddy Kemayo et Mohamed Hendouf, le rôle de « cadre » leur colle à la peau. A chacun son parcours ! Les trois se sont déjà illustrés et s’illustrent encore. A chacun son parcours disais-je parce que pour eux rien n’a été simple, tout a été gagné durement mais aussi logiquement.

Kemayo force un peu plus le respect car il a fait la majeure partie de sa carrière hors de France, souvent en Europe de l’Est où la difficulté de gagner est accentuée. C’est un joli tour de force réussi par Marc Notari que dès les avoir au programme. Le promoteur du Lavandou s’appuie également sur des combattants moins reconnus médiatiquement mais tout aussi talentueux. Genieys incarne bien ces boxeurs, champion en devenir. Ghaleb a un statut à part ; c’est un boxeur plus aguerri en terme d’âge mais qui est en pleine ascension.

Le melting-pot est parfait et le public en aura encore pour son argent. De finances il en question avec l’aspect caritatif du Choc Des Gladiateurs. Chacun participe à sa manière à ces élans de générosité. La cause est noble, les actions établies le sont tout autant. De la noblesse il y a en autour du ring et sur le ring. Encore une fois, le pieds-poings montre l’exemple. C’est le cœur sans distinction de religion, de couleur ou de nationalité. La méthode Notari a fait ses preuves et elle fonctionne toujours. Le rendez-vous est pris pour ce 20 juillet qui ne sera pas comme les autres.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.