Connect with us

Infos

Charria Djouahra prend le titre mondial

Published

on

Photos fournies par l’organisation

Le 28 novembre 2015 restera comme une date forte dans la carrière sportive de Chafia Djouahra. En effet, engagée dans la main event du War Fight Night 2015, la française est devenue championne du Monde de full contact.

Opposée à l’italienne Sara Felchatti pour le titre mondial ISKA des -52kg, Chafia s’est imposée aux points sous l’oeil intéressé d’Eddy Nait Slimani que l’on ne présente plus désormais ou encore Romain Lombardo lui aussi champion du Monde de full contact. Dans une salle acquise à sa cause, Djouahra s’est transcendée pour décrocher cette ceinture tant désirée. Soutenue par tout le Full Contact l’Isle d’Abeau, elle a pu saisir comme il se doit cette opportunité dans une discipline où elle a pris tour à tour les titres de championne de France, d’Europe et désormais du Monde. Bien entendu, c’est un statut qu’elle doit défendre désormais et le plus dur reste à venir car comme le veut l’expression connue des champions : prendre le titre c’est une chose, le garder en est une autre.

Dans la même soirée, Fabien Baldachino a créé la surprise face à Yohan Mermoux. Opposés dans les règles du K-1, les deux hommes ont livré un match plein et engagé. De ce fight très serré, Fabien sortira vainqueur face à un homme dur au mal, en pleine ascension et que l’on retrouvera à la Full Night 2015 en lieu et place de Samir Mohamed dans le tournoi.

Récapitulatif

Prestige Fight . K-1 rules . -67kg . 3×3 mn
Yohan Mermoux (France) vs Fabien Baldachino (France)
Vainqueur : Fabien Baldachino aux points

Championnat du monde ISKA
Full contact . 10x2mn . -52kg
Chafia Djouahra (France) vs Sara Felchatti (Italie)
Vainqueur : Chafia Djouahra aux points

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos

Bertrand Amoussou est-il le nouvel homme fort du MMA français ?

Published

on

By

Après s’être réjoui de l’annonce faites par le ministère des sports, de placer le MMA sous le contrôle de la fédération française de boxe, Bertrand Amoussou est plus que jamais dans la peau du nouvel homme fort du MMA français. Président de la commission française de MMA (CFMMA), il aussi a été à la tête de la fédération internationale d’arts martiaux mixtes (IMMAF) qui bénéficie d’un vrai rayonnement international.

A 53 ans, l’homme peut s’appuyer sur une vraie connaissance des arts martiaux mixtes (il est le seul français à s’être imposé au Pride FC) après avoir pratiqué au haut niveau, le judo, le jujistu fighting, il s’est adonné également auparavant au karaté et par la suite au kick boxing. Ce melting pot de pratiques ont fait de lui un commentateur TV apprécié mais également un véritable interlocuteur et défenseur du MMA. Même s’il ne fait pas l’unanimité dans les arts martiaux miixtes, il faut lui reconnaître cette légitimité et cette capacité à défendre, promouvoir les arts martiaux mixtes.

Cette déclaration faite au journal le Parisien, est-elle un appel du pied du concerné ? Pas forcément, il n’en a pas besoin. Au fil des années Bertrand Amoussou a tissé un véritable réseau de connaissance ce qui n’a pas échappé aux dirigeants de la FFB qui pourraient voir en lui un dirigeant de qualité et fiable. Evidemment, il n’est pas le seul dans ce cas de figure, d’autres que lui peuvent endosser ce rôle. Néanmoins, la force d’Amoussou c’est toutes les connexions qu’il a sur la planète MMA et qui peuvent l’aider à le développer en France. Il faut rappeler que c’est une période de transition qui attend le MMA qui est voué à avoir sa propre fédération délégataire par la suite.

Le tentation pour la FFB sera grande d’englober le CFMMA ou s’appuyer dessus pour mettre les choses en place. Et si d’emblée, la boxe s’en remettait à Bertrand Amoussou, le premier gros chantier de ce dernier serait de fédérer. Ce qui ne sera pas simple dans un contexte claire où les conflits sont déjà au nombre autour du MMA.

Continue Reading

Infos

Stars Night 2020 : Valverde vs. Falendry, le match tant attendu

Published

on

By

C’est sans aucun doute le match qui va le plus animé la division des 88-90kg. Anthony Valverde va affronter Romain Falendry le 22 février prochain à la Stars Night (Vitrolles). Et Mohamed Amara a clairement un match de haut de tableau dans cette catégorie.

Valverde a forcé le respect depuis son passage chez les pros avec un parcours sans défaite et une revanche remportée de manière tonitruante face à Anthony Leroy à la nuit Des Champions. Falendry est un champion accompli qui s’est illustré en savate boxe française avant de se tourner avec succès vers le K-1. Le toulousain fait partie des leaders français à ce poids et c’est évidemment un match qui va compter pour les deux hommes.

Les deux hommes nourrissent néanmoins des ambitions différentes. Anthony veut accrocher un premier « nom » chez les pros alors que Romain souhaite assoir sa légitimité. Côté boxe, ce sont 2 styles différents. Valverde étouffe ses adversaires avec un pressing constant et une condition physique d’extra-terrestre. Falendry lui est un technicien qui a néanmoins durcit sa boxe au fil des années, se détachant un peu de son adn de tireur (ndlr : pratiquant de savate).

Dans ce duel de sudiste, Anthony Valverde aura l’avantage du « terrain ». Ses supporters se déplacent en nombre à chacun de ses combats et savent donner de la voix. Ce dernier n’a jamais caché combien il était boosté par cette solidarité du public. Ce sera un léger avantage même si finalement Romain Falendry est habitué aux matchs à l’extérieur. Il est le plus expérimenté des 2 et saura gérer cette donné de l’équation. Qui l’emportera ? C’est la question ultime et la réponse se fera le 22 février sur le ring.


Pro . K-1 . 3x3mn . -89kg . Anthony Valverde (Fra) vs Romain Falendry (Fra)


Continue Reading

Evénements

Pas d'événement actuellement programmé.

Tags

Best