Sans aucun soutien médiatique de masse, avec finalement peu de moyens, Carlos Takam se produit un peu partout sur la planète grâce à une générosité sans faille entre les cordes. Alors après avoir affronté Anthony Joshua, il s’attaque au britannique Dereck Chisora dans une soirée où Cédrick Peynaud combattra également.

Carlos Takam défie Dereck Chisora chez lui !

Fort comme Takam !

Numéro 1 français, classé 16 mondial (source Boxrec) Carlos Takam est de ces boxeurs qui ne se la raconte pas et qui préfère se réserver pour le ring. Takam marche aux défis, aux challenges sans se dérober devant qui que ce soit. Ce qui explique sa popularité partout où il combat. Avec Avec 40 combats à son actif (35 victoires dont 27 par KO et 1 match nul), c’est un poids lourd forgé à travers des confrontations parfois épiques. Et ce mental ! Quel mental, Anthony Joshua lui-même l’a souligné. Carlos est une sommes de tout avec un coeur gros comme ça qui l’aide à repousser ses limites au-delà du raisonnable.

Bouillant comme Chisora

Son adversaire, l’anglais Dereck Chisora est un bouillant, un boxeur britannique pur jus capable de toutes les facéties. Moins expérimenté que Carlos, il affiche un pourcentage de KO inférieur à celui du français. Numéro 6 anglais et numéro 20 mondial, il cherche clairement à se hisser dans le rating et pouvoir prétendre à un combat très lucratif face à Joshua. L’Angleterre n’hésite pas à opposer entre eux les meilleurs poids lourds du pays pour des shows démesurés à souhait (la France devrait s’en inspirer). Alors Chisora sera bouillant comme d’habitude il va tout faire pour perturber le très calme Takam qui donnera sa réponse sur le ring.

Le coup est jouable

Clairement, le coup est jouable pour Carlos Takam qui pourrait réaliser un bon coup en cas de victoire. Il sait qu’il va falloir en faire beaucoup à l’extérieur, c’est une règle. Mais s’il a été convié par Matchroom Boxing c’est qu’il a une valeur pugilistique conséquente. C’est une belle reconnaissance en soi même si la consécration serait la victoire. Verdict le 28 juillet prochain !

Publicités