Connect with us

Infos

Battle of Saint Raphaël : Benmansour doit confirmer son statut

Published

on

img_3319Battu au Glory face à Murtel Groenhart, Karim Benmansour ne s’est pas laissé abattre pour autant, ce n’est pas le style de la maison. Avec sa team (ndlr : BFS) il a pris le temps de digérer sans se préoccuper des quolibets et autres insultes.

Car c’est une spécialité française que de descendre un boxeur quand il s’incline même s’il restait sur une longue série de succès comme c’est le cas ici. C’est même un sport national qui fait le buzz sur les réseaux sociaux où les « champions »sont en nombre. Ces mêmes rois du clavier qui n’ont que rarement prouvé quelque chose s’en donnent à coeur joie sans mesure ou retenu ;  faut-il y voir une petite virilité qui engendre une certaine frustration difficilement soignable, c’est une vraie question ?

Benmansour est blindé de ce côté-là et sa réponse, il l’a réserve au ring. En boxeur d’expérience il connaît bien ce nouvel état d’esprit qui sali nos boxes plus qu’il ne les sert. Il a fait le choix de la concentration sur les objectifs qu’il s’est fixé avec son coach Habib Bakir et nous pouvons vous rassurer, sa détermination reste la même.

Karim se prépare comme il faut pour ce rendez-vous chez lui à Saint Raphaël. Chez lui car s’il est natif de la région de Nîmes, il compte plusieurs participations dans le show de Badri Rouabhia avec lequel il est lié par une amitié fraternelle comme on le voit entre boxeur. Le Battle of Saint Raphaël est conçu sur la fidélité et l’édition 2016 reste dans ce crédo.

Florian Kröger est l’adversaire de Karim dans ce Battle of Saint Raphael 4ème du nom. C’est un boxeur qui vient d’Allemagne, un pays qui réserve toujours son lot de surprise quand il envoie un de ses ambassadeurs. Faut-il rappeler la prestation de Danijel Solaja face à Yohan Lidon lors de la dernière Fight Night ? Kröger est un polyvalent du ring, un garçon dur au mal qui avance sans arrêt. C’est un boxeur résolument offensif issu d’une team où les athlètes sont reconnus pour leur agressivité, le Xite Gym Hamburg.

Ce ne sera pas simple c’est un fait ! Le coin du français connaît cette team et la valeur de ses représentants. Mais ce genre de défi qui est nécessaire à un bon retour à la compétition, est également une motivation pour Karim Benmansour en cé début de saison. La victoire est impérative pour se mettre dans les meilleures conditions pour les échéances qui vont suivre.

Programme de la soirée

Superfight . K-1 rules . 3×2 mn . -66,700 kg
Ilan DURAND (AJSR) vs Bruno HODENCQ (Sisteron)

Combats pros
Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -78,100 kg
Mustafa YASAR (AJSR) vs Sébastien PACE (JSKB)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -66,800 kg
Hakim KETAIEB (AJSR) vs Geoffrey MOCCI (Team VXS)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -66,800 kg
Mathias BRANCHU (AJSR) vs Yoann MERMOUX (team Mermoux)

Combats pros internationaux . WKN

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -75,00 kg
Frédéric BERICHON (France) vs Kleanthis KYRIAKOU (Grèce)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -62,200kg
Michel TEXEIRA (France) vs Ciryl PAZITNY (Slovaquie)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -66,800 kg
Jocelin BRANCHU (France) vs Kevin EIBERG (Allemagne)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -56,400 kg
Franck GROSS (France) vs Manolis KALISTIS (Grèce)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -63 kg
Mallaury KALACHNIKOFF (France) vs Ivana MIKLASOVA (Slovaquie)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -78,100 kg
Karim BENMANSOUR (France) vs Florian KROGER (Allemagne)

Tarif unique : 10€

Point de vente

azur

Téléphone : (+33) 04.94.19.28.00 . E-mail : azursatoriclub@gmail.com
Adresse : 646 avenue de Verdun, 83700 Saint-Raphaël
Vente également sur place le soir-même

Publicités
Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos

Stars Night 2020 : Ben Ahmed, une première devant les siens

Published

on

By

Le 22 février 2020 sera une date spéciale pour Tarik Ben Ahmed : il disputera son premier combat pro devant son public à la Stars Night 2K20. Lancé en élite en septembre dernier, il a enchaîné les succès et signé 2 KO fantastiques. Cette échéance est particulière pour lui : elle sera celle de la communion d’un boxeur avec son public si tant est qu’il s’impose évidemment.

Ben Ahmed est une véritable sensation à lui tout seul ! Sur de lui et de ce qu’il fait, il se donne les moyens et travaille d’arrache-pied avec Mohamed Amara son incontournable coach. Il enchaîne les succès mais surtout les bonnes prestations. Il s’appuie sur des qualités pugilistiques naturelles qui le place au milieu de toutes les convoitises. Il avait brillé lors de l’édition 2019, renversant la vapeur d’un match mal engagé. Il entend bien faire lever la foule de nouveau pour cette nouvelle échéance où il sera opposé à Mohamed Mafoud.

Pour un retour sur le ring, Mohamed Mafoud relève un sacré challenge Ce qui démontre au passage le mental de ce boxeur qui ne se dérobe pas devant ses obligations de sportif.

Evidemment, il faut se méfier d’un match à domicile qui est toujours différent. La pression n’est pas la même et les attentes du public sont toujours plus conséquentes. Tarik devra rester concentré sur le match pour essayer de conserver son invincibilité.


Pro . K-1 . 3x3mn . -80kg . Tarik Ben Ahmed (Fra) vs Mohamed Mafoud (Fra)


 

Publicités
Continue Reading

Infos

Glory 75 : Adamchuk peut-il battre Petch ?

Published

on

By

Le 29 février prochain, l’ukrainien Serhii Adamchuk va retrouver pour la troisième fois le redoutable thaiïlandais, Petchpanomrung Kiatmookao, champion en titre chez les featherweight (-65kg). Et la question posée est simple : peut-il battre le champion en titre après s’être incliné 2 fois face à lui ?

Sur le ring, tout peut arriver, chacun le sait. Néanmoins, il y a des éléments de réponse qui plaident en faveur du détenteur du titre plus que vers son challenger. Petch n’a pas perdu depuis le 14 octobre 2017. Même s’il reste sur un score de parité lors de son dernier match face à l’américain Kevin Vannostrand, Petch est le patron incontesté et incontestable de la catégorie. Au Glory il affiche 10 victoires en 12 combats (1 défaite et 1 nul). Il est à l’aise dans sa peau de champion et il affiche toujours la même puissance de frappe.

Adamchuk part avec un handicap de taille car c’est un boxeur plus fin techniquement mais puissant. C’est un secteur qui lui a fait défaut lors des 2 confrontations précédentes. Néanmoins, c’est un match capital pour lui, un match qu’il doit remporter.  Un enjeu qui peut le transcender. A bientôt 30 ans (il les aura le 7 février prochain), il sait que le temps ne plaident pas en sa faveur même s’il encore quelques belles années devant lui. S’il ne part pas favori de ce combat pour le titre, il affiche l’expérience nécessaire pour appréhender ce genre de rendez-vous avec 18 combats au Glory. Un atout sur lequel il devra s’appuyer entre autre.

Publicités
Continue Reading
Publicités

Evénements

Pas d'événement actuellement programmé.

Tags

Best