Battle of Saint Raphaël 5 : les Branchu veulent convaincre

Auteur d’un parcours cohérent puisqu’ils sont devenus champion de France avant de tenter l’échéance européenne, Mathias et Jocelyn Branchu vont faire parler d’eux. Les sociétaires de la AJSR de Badri Rouabhia vont disputer leur premier titre international le 9 septembre à Saint Raphaël. Les deux jeunes boxeurs incarnent la relève au sein d’une team qui fait de plus en plus parler d’elle dans l’hexagone. Voici une entrevue exclusive de Mathias et Jocelyn Branchu qui analyse pour nous leur échéance future avec intelligence et envie.

Bonjour à tous les deux : comment ça ?

Jocelyn : Ecoute depuis la dernière fois que nous nous sommes vus pas de changement : tout va très. C’est toujours pareil entrainement sans relâche.

Mathias : Tout va bien pour moi aussi. Ca ne peux pas aller mieux !

Objectif championnat d’Europe !

Mathias : Oui un nouvel objectif et même un gros objectif. C’est un peu un aboutissement depuis le championnat de France. On attendait pour faire un titre comme ça. C’est évidemment une échéance que l’on prend très au sérieux, c’est un plus pour notre carrière.

Jocelyn : Je suis dans le même état d’esprit à fond. La ceinture il nous la faut, on va l’avoir car on met tout en oeuvre pour ça. C’est une opportunité pour décoler un peu plus encore et on ne va rien négliger. On sera prêt pour le rendez-vous !

Le fait d’être jumeaux c’est une force supplémentaire ?

Mathias : Oui mais pas l’entrainement plutôt après dans le sens où se conseille beaucoup. On s’apporte les réponses aux questions que l’on se pose comme savoir si on a bien fait les choses ou pas. C’est vraiment un plus pour nous également après le combat car on analyse nos performances pour en parler. Et puis nous sommes une équipe soudé avec Wissam et Badri.

Jocelyn : A la salle on est soudé avec toute l’équipe mais c’est vrai que l’on s’observe beaucoup à l’entrainement ce qui nous permet d’en parler par la suite. Ca nous permet de corriger nos erreurs et d’accepter des critiques que l’on accepterai pas forcément de quelqu’un d’autre. Je sais que quand Mathias me dit que ce que je fais n’est pas bon, je sais qu’il a raison. C’est un plus indéniable.

Comment êtes-vous perçu selon vous ?

Mathias : Cette année nous n’avons pas beaucoup boxé donc difficile de savoir ce que l’on pense de nous mais j’espère faire partie de la génération montante du sport pieds-poings français.

Jocelyn : Je pense qu’il faut demander aux autres comment ils nous perçoivent. C’est à eux de juger !

Avec Badri et Wissam, ça se passe comment ?

Mathias et Jocelyn : Déjà il y a une énorme complémentarité entre Wissam et Badri car ce sont deux personnages radicalement différent. Ils se complètent assez dans leurs qualités et leurs défauts. Nous, pour notre part ça se passe très bien. Avec Badri c’est l’ancienne école : c’est dur et il gère bien tout ce qui est management, préparation mental etc… Wissam gère plus le travail à la salle et on là aussi une vraie complicité avec lui. Ce sont les deux coachs qui nous fallait et qu’il nous faut pour ce championnat d’Europe. Nous toujours été avec eux et ils nous connaissent par coeur.

Vous avez des partenaires de club assez prestigieux dont Amel Dehby. Vous portez quel regard sur son parcours ?

Mathias : Je suis assez admiratif et j’aime beaucoup ce qu’elle fait, ce qu’elle a fait et ce qu’elle fera encore. C’est rassurant pour nous qu’il y aille des personnes comme Amel qui évolue au plus haut niveau français. Il y en a eu d’autres comme Yoan Ha Van et c’est assez gratifiant de savoir qu’un club comme le notre a formé des champions comme ceux-là.

Jocelyn : C’est honorable et clairement ça nous inspire pour nous faire avancer. Ce ne peut être que bénéfique pour nous d’avoir des gens comme ça qui représentent nos couleurs. Ca nous permet d’avancer nous aussi et d’aspirer à faire la même chose.

Le 9 septembre vous serez aux côtés de champions comme Amel Dehby, Bruce Codron ou encore Karim Benmansour. Ca motive un peu plus ?

Jocelyn : Bien sur ! Bruce Codron, Karim Benmansour, ce sont des boxeurs que l’on regardait avant, que l’on suivait même. Jamais j’aurai pensé être à côtés de ces gens-là pour boxer. Aujourd’hui c’est un aboutissement pour nous et c’est honorable. Ce sont des mecs qui inspire, qui nous font rêver. De plus, ce sont des gens accessibles. De faire partie du même monde qu’eux ça nous rassure et nous motive. Ca nous démontre que rien n’est impossible. De tels champions ne peuvent que nous faire avancer.

Que peut-on vous souhaiter le 9 septembre ?

Mathias : Un beau combat ! La victoire et un beau combat. Je veux vraiment faire un grand fight. La victoire je sais que je l’aurai car je suis prêt et déterminé comme jamais. Je la veux plus que tout mais je veux aussi me faire plaisir et faire une bonne prestation.

Jocelyn : Comme Mathias je veux faire un beau combat mais je veux montrer également ce que je vaux, ce que je sais faire et montrer que l’on a bien évolué. Je veux démontré que le travail paie pour toute la team. Il faut que l’on montre que l’on a franchi un cap et ça passe par de beaux combats mais des combats durs.

Un message pour finir ?

Mathias : La guerre, la victoire, merci à toi Jérôme et rendez-vous le 9 septembre.

Jocelyn : Rendez-vous le 9 septembre car ça va cogner fort à Saint Raphaël avec 4 ceintures européennes. Merci à toi Jérôme pour cette interview. Big up à Fight Infos ! Ne lâche rien on sera toujours là !

Carte

Championnat d’Europe WKN . Kickboxing . 5×3 mn . -66,700kg
Jocelyn Branchu (France) vs Igor Osinin (Lithuanie)

Championnat d’Europe WKN . K-1 rules . 5×3 mn . -64,400kg
Mathias Branchu (France) vs Keith Azzopardi (Malte)

Championnat d’Europe WKN . K-1 rules . 5×3 mn . -66,700kg
Hakim Ketaieb (France) vs Adam Frantisek (République Tchèque)

Championnat d’Europe WKN . K-1 rules . 5×2 mn . -62,100kg
Mallaury Kalachnikoff (France) vs Martina Jindrova (République Tchèque)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . -77kg
Karim Benmansour (France) vs Shaun Falzon (Malte)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . 70 kg
Bruce Codron (France) vs Jan Naus (Russie)

Superfight . K-1 rules . 3×3 mn . 57 kg
Amel Dehby (France) vs Meyriem Uslu (Turquie)

Saint Raphaël

Battle of Saint Raphaël 5 . Point de vente

Téléphone : (+33) 04.94.19.28.00 . E-mail : azursatoriclub@gmail.com
Adresse : 646 avenue de Verdun, 83700 Saint-Raphaël
Vente également sur place le soir-même