Connect with us

Actualité

Bare Knuckle : Malik Merad, premier Français à combattre

Published

on

Bare Knuckle : Malik Merad, premier Français à combattrePar Mika Le Bare Knuckle a été légalisé le 20 mars dernier aux États-Unis. Cette discipline vient donc de prendre un nouvelle essor international, inutile de vous préciser que les USA savent y faire en terme de show et que cette boxe va prochainement faire énormément parler d’elle. C’est dans le Wyoming que le premier événement officiel du Bare Knuckle FC a eu lieu il y a quelques semaines. Rappel du concept, de la boxe Anglaise à mains nu …

Bobby Gunn, la légende

Fort est de constater que les organisateurs du Bare Knuckle Fighting Championship ont réussi leur pari, l’événement a fait salle comble. Difficile d’imaginer l’inverse quand la légende Canadienne du combat à mains nues, Bobby Gunn est au programme.A bientôt 45 ans, The Celtic Warrior affiche 73 victoires par KO en 73 combats. Ce dernier a également connu une belle carrière chez les professionnels en boxe anglaise avec un palmarès de 18 KO en 21 succès pour 7 revers. D’ailleurs Gunn ne s’est pas offert que des seconds couteaux lors de sa carrière puisqu’en février 2017, il a perdu par KO dans une opposition très médiatisée face à Roy Jones Junior.
En résumé, cette première soirée du Bare Knuckle FC a été ponctuée par 7 KO en 10 rencontres, de quoi présager de belle choses pour la suite.

BKB 12 : Malik Merad  pionnier pour la France

Bare Knuckle : Malik Merad, premier Français à combattreAu Royaume-Uni, les promoteurs du Bare Knuckle Boxing, Joe Brown et Jim Freeman, ont été les premiers à organiser légalement cette formule de compétition. Aujourd’hui plusieurs autres promotions ont vu le jour comme le UBKB, le Rouge Elite où le Barefist mais le BKB reste bel et l’organisation numéro 1 avec des soirées organisées dans des salles prestigieuses tels que l’Echo Arena de Liverpool et l’O2 Arena de Londres.
Imaginez alors notre niveau d’excitation quand Malik Merad a annoncé sur les réseaux sociaux sa participation à la douzième éditions du Bare Knuckle Boxing le 21 juillet prochain au Pays de Galles.
« En Attendant mes prochaines échéances en MMA, je combattrai le 21 juillet au Pays de Galles au « Bar Knuckle Boxing » dans un Combat de boxe Anglaise a mains nues ! Un Combat directement pour le Titre contre Christian Evans (10v 2d ) »
Quelques précisions sur ce combat sont rapidement venu sur le compte Facebook de Guillaume Peltier : « J’ai le grand honneur de vous annoncer que Malik Merad sera le premier Français a s’exercer dans cette discipline, vu le profil du fréro personne n’est surpris. En plus d’y gagner une prime proportionnelle à son audace, Malik se battra directement pour le titre de l’organisation contre le local Christian Evans 10-2 »

Les règle en compétition du Bare Knuckle

Le Bare Knuckle comporte deux différences fondamentales par rapport aux règles traditionnelles de la boxe Anglaise hormis le faite qu’elle se pratique à mains nues.
Tout d’abord lors des knockdown, il y a un compte de 20 secondes et non pas de 10. Ensuite les combats se déroulent généralement sur des formats de 3×2 minutes, de 5×2 ou de 7×2 concernant les combats pour des titres.

Un peu d’histoire : Le Bare Knuckle, l’ancêtre de la boxe moderne

Au 19ème siècle, la boxe n’était pas considérée comme un sport, les matches pouvaient alors durer des heures car il n’y avait pas de limite de temps ni de rounds.
Malgré les interdictions officielles, les combats ont souvent donné lieu à des joutes célèbres qui ont attiré de grandes quantités de foules. Celle-ci ont même été couvertes dans les grands journaux de l’époque. Des changements de règles sont entrées en vigueur au Royaume-Uni dans les années 1880 sous l’impulsion du marquis de Queensberry, John Douglas, avec notamment l’utilisation de gants rembourrés. La boxe Anglaise moderne était née…

Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Best