Aurélie Froment rejoins le Kunlun Fight Le 13 mai prochain, Aurélie Froment va combattre pour la première fois en Chine et c’est au Kunlun Fight que cela va se passer. Pour sa première au pays de la Grande Muraille, elle affrontera la chinoise Wang Kehan dans les règles du K-1.

Une vraie récompense

Pour Aurélie, ce combat en Chine est une vraie récompense. C’est une boxeuse qui n’a pas été épargné par les mauvaises choses que peut générer parfois la vie. C’est une sportive qui ne se ménage et qui espérait une telle opportunité même si finalement, ce n’est pas une fin en soi car il y aura d’autres échéances par la suite mais ce premier fight en Asie elle y tenait. La belle histoire dans cette programmation, c’est qu’elle doit sa présence à Didier Le Borgne qui était le coach de ses deux dernières adversaires. Cela méritait d’être souligné !

Le travail paie !

Après une longue période loin des rings, Aurélie a repris un cursus logique : après un titre de championne de France en K-1, elle est devenue championne d’Europe ISKA dans une ambiance fantastique. Clairement, le travail effectué avec Aurélien Cramail paie ! Elle a trouvé dans cette team l’équilibre dont elle avait besoin pour s’épanouir et faire des bons résultats. Aurélien Cramail n’est pas le premier venu non plus : promoteur phare de la région Occitanie, il a l’expérience nécessaire du pieds-poings, en atteste la montée fulgurante de Nicolas Chaussière chez les amateurs. Ce dernier n’avait pas trouvé de club capable de le faire progresser avant son arrivée dans les rangs de la team Cramail.

Un seul objectif, la victoire

Connaissant bien Aurélie Froment, elle n’ira pas en Chine faire de la figuration. Gagnante dans l’âme elle doit néanmoins garder à l’esprit que c’est toujours très compliqué de s’imposer là-bas. Il ne faut pas laisser de doute dans la tête des juges qui en demandent beaucoup aux étrangers dans leur prestation.

Récapitulatif

Superfight . K-1 rules . 3x3mn
Wang Kehan (Chine) vs Aurélie Froment (France)

Publicités