Connect with us

Actualité

10 bonnes raisons d’aimer la Nuit Des Champions

S’il y a un show qui fait l’unanimité auprès du public c’est bien la Nuit Des Champions. Seul événement à faire sold out dans une structure de 7.000 places (ndlr : le Palais Des Sports de Marseille), le concept de la famille Roméas évolue bien et l’on peut même dire que la grande dame (22 ans d’existence) a de beaux jours devant elle.

Et finalement il y a de nombreuses raisons à cela et nous avons retenu celles qui nous semblaient les plus importantes.

ndc

10 bonnes raisons d’aimer la Nuit Des Champions

La NDC est un exemple de tradition à plus d’un titre. D’abord elle a su migrer comme l’a fait le pieds-poings en passant du full contact au K-1. Après avoir offert de nombreux combats d’anthologie dans la discipline chère à des hommes comme Olivier Cerdan, Pascal Leplat, Youcef Zenaf, Jean Yves Theriault ou encore Christian Battesti, la mutation vers le K-1 s’est faite dans l’excellence. Et s’il ne fallait citer qu’un seul combat, ce serait sans aucun doute celui qui a opposé Karim Bennoui et Thomas Adamandopoulos à deux reprises. Nous étions clairement dans le haut du tableau. Nous ne pouvons parler de mutation sans évoquer l’implication de plus en plus forte d’Anthony Roméas qui assume de plus en plus de choses auprès se son père et parvient au fil du temps à imposer sa griffe sur la fightcard.

Le Palais Des Sports est magique ! L’ambiance y est comme nulle part ailleurs et pouvoir y évoluer en tant que compétiteur ou arbitre c’est une chance qu’il faut savoir apprécier à sa juste valeur.

L’histoire de la Nuit Des Champions est une aventure à elle seule. De souvenirs, nous n’avons pas vu autant de boxeurs de renom dans un même tournoi en France : Olivier Cerdan, Perry Ubeda, Christophe Tendil, Ignacio Sanchez, Christophe Landais, Francis Kitoko, Sofiane Allouache et Franck Mezaache. Il fallait parvenir à attirer 8 hommes de ce calibre. Et finalement cette épreuve à élimination directe révèle à merveille ce qu’est la NDC depuis sa création. Faire venir les meilleurs pour en sortir le meilleur.

L’ouverture d’esprit est aussi une vraie raison d’aimer cette soirée. Peu à peu, des jeunes y sont conviés pour essayer de s’y faire une place et ce n’est pas simple. Intégrer le programme c’est forcément réaliser un grand match et bien sur s’imposer.

Nous ne pouvons pas oublier les invités prestigieux qui sont conviés chaque année. Indéniablement, la 20ème édition est l’exemple parfait pour cela. Au-delà de tous les boxeurs marquant les plus de 2 décennies d’existence, il faut rappeler la standing ovation reçu par Monsieur Marvin Hagler qui avait gratifier le public d’une petite séance de shadow en smoking rien que ça. C’était en 2009 !

La sixième bonne raison réside dans le fait que la NDC rivalise avec les plus grands circuits actuels en offrant des affrontements éclectiques avec des champions reconnus. Elle est à l’origine du retour des fighters japonais sur le sol français après plusieurs années d’absences.

Les Roméas marche à l’affect. Aucun boxeur qui s’est produit dans ce show ne vous dira le contraire. Dans l’organisation on aime l’athlète, on le met dans des conditions optimales pour qu’il donne le meilleur de lui-même. Et l’interaction se fait à merveille.

Et le spectacle ! Comment ne pourrions nous pas évoquer le spectacle. La Nuit Des Champions a proposé un nombre incalculable de décor qui ont évolué au fil des années. Des colonnes romaines aux tambours du Bronx en passant par les cages, là aussi il y a quelques heures de réflexion pour trouver les ingrédients parfaits et ravir toujours plus, le public.

Qu’Erick Roméas nous pardonne cette légèreté mais s’il y a bien une raison d’aimer la « Nuit » comme il aime à l’appeler, c’est pour le sourire de Marie France Roméas. Derrière chaque grand homme se cache une femme et c’est tellement vrai ici. Madame Roméas partage elle aussi cette passion n’hésitant à soutenir ses chouchous comme elle les appelle avec la gentillesse qui la caractérise.

La dernière raison essentielle pour nous d’aimer la Nuit Des Champions, c’est que comme nous l’avons écrit un peu plus haut, c’est une grand dame et comme toujours avec une grande dame, on se doit d’être élégant, courtois mais aussi passionné. Et pour tout vous dire, ils sont nombreux à parcourir des centaines de kilomètres pour pouvoir l’approcher. Le 14 novembre prochain n’échappera pas à la règle et comme pour tous grands rendez-vous, il faudra être prêt à en prendre plein les yeux !

Publicités
Continue Reading
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Actualité

Best of Siam : le Lumpinee made in France

Best of Siam : le Lumpinee made in France

Le 27 février, Jean Charles Skarbowsky inscrira définitivement parmi les grands événements muay thai de la planète. Après le Rajadamnern, c’est au Lumpinee que son événement est proposé. Et comme toujours, le promoteur parisien, champion et fin connaisseur de l’art du Siam, a fait le choix de frapper un grand coup.

Avec trois ceintures WBC et un choc franco-français titre du Lumpinee en jeu, le contrat est d’ores et déjà rempli. Il faut d’ailleurs une véritable science du muay made in Thaïlande pour proposer des combats de ce calibre.

La France peut se targuer d’avoir un champion du célèbre stadium en la personne de Rafi. Ce dernier a repris son bien il y a quelques semaines et va le défendre face à Dylan Salvador qui revient à la boxe après un long passage en K-1 et notamment au Glory. Ce duel inédit et inattendu sera un temps pour les fans français. Cette confrontation, c’est la confrontation de deux écoles : la française et la thaïlandaise car Bohic évolue essentiellement en Thaïlande. Il aura face à lui un nakmuay préparé par le coach numéro un en France, Nasser Kacem. C’est un combat exceptionnel qui est attendu même si Dylan va devoir très rapidement trouvé ses automatismes, Bohic étant particulièrement en forme actuellement.

Pour Elias Mahmoudi, c’est la passe deux qui est attendue. Après la ceinture WPMF acquise en un round, le jeune prodige tentera de prendre la version WBC, ce qui n’est jamais simple. Elias a habitué le public aux exploits, il ne peut en être autrement pour ce BOS 2018. Bobo Sacko est lui aussi attendu. Patient face à un thaïlandais truqueur et irrespectueux lors du All Star, il a démontré qu’il savait construire et suivre le game plan. C’est une expérience qui lui sera bénéfique pour ce championnat du Monde. Quant à Brice Delval, là encore, le public attend du grand griffé Mahmoudi du nom du célèbre gym dont il porte les couleurs.

Le public français a rendez-vous une fois encore avec des confrontations épiques et historique où il en ressortira qu’un français avait autour de sa taille la ceinture du Lumpinee. Lequel ? Réponse dans quelques jours !

Récapitulatif

Dylan Salvador vs Rafi Bohic . Ceinture du Lumpinee

Elias Mahmoudi vs Rungkhao . Ceinture WBC

Bobo Sacko vs Buakiew . Ceinture WBC

Brice Delval vs Blangpleenoi

N’Guyen NK vs Sergei Belik . Ceinture WBC

 

Publicités
Continue Reading

Actualité

Guerriers Du Ring – Kick’s Night Series : les grandes lignes

Guerriers Du Ring - Kick's Night Series : les grandes lignes

Le 10 mars prochain, le Zinga Zanga de Béziers accueillera Les Guerriers Du Ring – Kick’s Night Edition, une soirée proposée par le Team Chavernac Club. Au programme, du K-1, du kick boxing et du pancrace.

L’organisation soutenue par Aurélien Cramail s’appuie sur les talents régionaux pour le programme et notamment pour le main event puisque c’est Kevin Llorens (Team Damou – Argelès) qui affrontera l’ukrainien Igor Kozak, un solide dans son genre. Autre temps fort attendu dans la soirée, le combat de Rachid Magmadi qui a déjà signé 2 KO à la première reprise cette saison. Face à lui, le marocain, Amine Mohamed, un boxeur qui va clairement devoir se méfier des techniques de jambes du français très à l’aise dans ce domaine. Hugo Di Martino et Nicolas Chaussière seront également à l’affiche, le premier en kick boxing, le second en K-1. Hugo accordera une revanche à l’espagnol Marc Soteras alors que Nicolas n’est pas encore fixé sur son adversaire. Pour sa part, le jeune Kenzo Fabiannelli affrontera Amirouche Leroul pour un duel entre perpignanais et montpellierain.

Guerriers Du Ring - Kick's Night Series : les grandes lignes

Le bouillant Mahmoud Omais sera également à l’affiche. Le niçois sera opposé à Yassin Chtatou pour un match de tempérament. Résolument offensif, le programme a clairement les atouts pour mettre le feu à cette du Zinga Zanga qui a déjà de beaux événements pugilistiques.

Programme

Superfight . K-1 rules . 3x3mn . -72,500kg
Kévin Llorrens (France) vs Igor Kozak (Ukraine)

Superfight . K-1 rules . 3x3mn . -67kg
Rachid Magmadi (France) vs Amine Mohamed (Maroc)

Superfight . K-1 rules . 3x3mn . -65kg
Yassin Chtatou (Avignon) vs Mahmoud Omais (RKS Nice)

Superfight . Kick boxing . 3x3mn . -69kg
Hugo Di Martino (France) vs Marc Soteras (Espagne)

Superfight . K-1 rules . 3x2mn . -72kg
Nicolas Chaussière vs tba

Superfight . K-1 rules . 3x2mn . -60kg
Kenzo Fabiannelli (AS Cobra) vs Amirouche Leroul (FC 34)

Superfight . Pancrace . 2x5mn . -65kg
Julien Bouteix (Nantes) vs Yann Martelli (Béziers)

Egalement au programme, plusieurs combats amateurs

Publicités
Continue Reading

Partenaires

Best