Connect with us

Infos

10 bonnes raisons d’aimer la Nuit Des Champions

Published

on

S’il y a un show qui fait l’unanimité auprès du public c’est bien la Nuit Des Champions. Seul événement à faire sold out dans une structure de 7.000 places (ndlr : le Palais Des Sports de Marseille), le concept de la famille Roméas évolue bien et l’on peut même dire que la grande dame (22 ans d’existence) a de beaux jours devant elle.

Et finalement il y a de nombreuses raisons à cela et nous avons retenu celles qui nous semblaient les plus importantes.

ndc

10 bonnes raisons d’aimer la Nuit Des Champions

La NDC est un exemple de tradition à plus d’un titre. D’abord elle a su migrer comme l’a fait le pieds-poings en passant du full contact au K-1. Après avoir offert de nombreux combats d’anthologie dans la discipline chère à des hommes comme Olivier Cerdan, Pascal Leplat, Youcef Zenaf, Jean Yves Theriault ou encore Christian Battesti, la mutation vers le K-1 s’est faite dans l’excellence. Et s’il ne fallait citer qu’un seul combat, ce serait sans aucun doute celui qui a opposé Karim Bennoui et Thomas Adamandopoulos à deux reprises. Nous étions clairement dans le haut du tableau. Nous ne pouvons parler de mutation sans évoquer l’implication de plus en plus forte d’Anthony Roméas qui assume de plus en plus de choses auprès se son père et parvient au fil du temps à imposer sa griffe sur la fightcard.

Le Palais Des Sports est magique ! L’ambiance y est comme nulle part ailleurs et pouvoir y évoluer en tant que compétiteur ou arbitre c’est une chance qu’il faut savoir apprécier à sa juste valeur.

L’histoire de la Nuit Des Champions est une aventure à elle seule. De souvenirs, nous n’avons pas vu autant de boxeurs de renom dans un même tournoi en France : Olivier Cerdan, Perry Ubeda, Christophe Tendil, Ignacio Sanchez, Christophe Landais, Francis Kitoko, Sofiane Allouache et Franck Mezaache. Il fallait parvenir à attirer 8 hommes de ce calibre. Et finalement cette épreuve à élimination directe révèle à merveille ce qu’est la NDC depuis sa création. Faire venir les meilleurs pour en sortir le meilleur.

L’ouverture d’esprit est aussi une vraie raison d’aimer cette soirée. Peu à peu, des jeunes y sont conviés pour essayer de s’y faire une place et ce n’est pas simple. Intégrer le programme c’est forcément réaliser un grand match et bien sur s’imposer.

Nous ne pouvons pas oublier les invités prestigieux qui sont conviés chaque année. Indéniablement, la 20ème édition est l’exemple parfait pour cela. Au-delà de tous les boxeurs marquant les plus de 2 décennies d’existence, il faut rappeler la standing ovation reçu par Monsieur Marvin Hagler qui avait gratifier le public d’une petite séance de shadow en smoking rien que ça. C’était en 2009 !

La sixième bonne raison réside dans le fait que la NDC rivalise avec les plus grands circuits actuels en offrant des affrontements éclectiques avec des champions reconnus. Elle est à l’origine du retour des fighters japonais sur le sol français après plusieurs années d’absences.

Les Roméas marche à l’affect. Aucun boxeur qui s’est produit dans ce show ne vous dira le contraire. Dans l’organisation on aime l’athlète, on le met dans des conditions optimales pour qu’il donne le meilleur de lui-même. Et l’interaction se fait à merveille.

Et le spectacle ! Comment ne pourrions nous pas évoquer le spectacle. La Nuit Des Champions a proposé un nombre incalculable de décor qui ont évolué au fil des années. Des colonnes romaines aux tambours du Bronx en passant par les cages, là aussi il y a quelques heures de réflexion pour trouver les ingrédients parfaits et ravir toujours plus, le public.

Qu’Erick Roméas nous pardonne cette légèreté mais s’il y a bien une raison d’aimer la « Nuit » comme il aime à l’appeler, c’est pour le sourire de Marie France Roméas. Derrière chaque grand homme se cache une femme et c’est tellement vrai ici. Madame Roméas partage elle aussi cette passion n’hésitant à soutenir ses chouchous comme elle les appelle avec la gentillesse qui la caractérise.

La dernière raison essentielle pour nous d’aimer la Nuit Des Champions, c’est que comme nous l’avons écrit un peu plus haut, c’est une grand dame et comme toujours avec une grande dame, on se doit d’être élégant, courtois mais aussi passionné. Et pour tout vous dire, ils sont nombreux à parcourir des centaines de kilomètres pour pouvoir l’approcher. Le 14 novembre prochain n’échappera pas à la règle et comme pour tous grands rendez-vous, il faudra être prêt à en prendre plein les yeux !

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Infos

Bertrand Amoussou est-il le nouvel homme fort du MMA français ?

Published

on

By

Après s’être réjoui de l’annonce faites par le ministère des sports, de placer le MMA sous le contrôle de la fédération française de boxe, Bertrand Amoussou est plus que jamais dans la peau du nouvel homme fort du MMA français. Président de la commission française de MMA (CFMMA), il aussi a été à la tête de la fédération internationale d’arts martiaux mixtes (IMMAF) qui bénéficie d’un vrai rayonnement international.

A 53 ans, l’homme peut s’appuyer sur une vraie connaissance des arts martiaux mixtes (il est le seul français à s’être imposé au Pride FC) après avoir pratiqué au haut niveau, le judo, le jujistu fighting, il s’est adonné également auparavant au karaté et par la suite au kick boxing. Ce melting pot de pratiques ont fait de lui un commentateur TV apprécié mais également un véritable interlocuteur et défenseur du MMA. Même s’il ne fait pas l’unanimité dans les arts martiaux miixtes, il faut lui reconnaître cette légitimité et cette capacité à défendre, promouvoir les arts martiaux mixtes.

Cette déclaration faite au journal le Parisien, est-elle un appel du pied du concerné ? Pas forcément, il n’en a pas besoin. Au fil des années Bertrand Amoussou a tissé un véritable réseau de connaissance ce qui n’a pas échappé aux dirigeants de la FFB qui pourraient voir en lui un dirigeant de qualité et fiable. Evidemment, il n’est pas le seul dans ce cas de figure, d’autres que lui peuvent endosser ce rôle. Néanmoins, la force d’Amoussou c’est toutes les connexions qu’il a sur la planète MMA et qui peuvent l’aider à le développer en France. Il faut rappeler que c’est une période de transition qui attend le MMA qui est voué à avoir sa propre fédération délégataire par la suite.

Le tentation pour la FFB sera grande d’englober le CFMMA ou s’appuyer dessus pour mettre les choses en place. Et si d’emblée, la boxe s’en remettait à Bertrand Amoussou, le premier gros chantier de ce dernier serait de fédérer. Ce qui ne sera pas simple dans un contexte claire où les conflits sont déjà au nombre autour du MMA.

Continue Reading

Infos

Stars Night 2020 : Valverde vs. Falendry, le match tant attendu

Published

on

By

C’est sans aucun doute le match qui va le plus animé la division des 88-90kg. Anthony Valverde va affronter Romain Falendry le 22 février prochain à la Stars Night (Vitrolles). Et Mohamed Amara a clairement un match de haut de tableau dans cette catégorie.

Valverde a forcé le respect depuis son passage chez les pros avec un parcours sans défaite et une revanche remportée de manière tonitruante face à Anthony Leroy à la nuit Des Champions. Falendry est un champion accompli qui s’est illustré en savate boxe française avant de se tourner avec succès vers le K-1. Le toulousain fait partie des leaders français à ce poids et c’est évidemment un match qui va compter pour les deux hommes.

Les deux hommes nourrissent néanmoins des ambitions différentes. Anthony veut accrocher un premier « nom » chez les pros alors que Romain souhaite assoir sa légitimité. Côté boxe, ce sont 2 styles différents. Valverde étouffe ses adversaires avec un pressing constant et une condition physique d’extra-terrestre. Falendry lui est un technicien qui a néanmoins durcit sa boxe au fil des années, se détachant un peu de son adn de tireur (ndlr : pratiquant de savate).

Dans ce duel de sudiste, Anthony Valverde aura l’avantage du « terrain ». Ses supporters se déplacent en nombre à chacun de ses combats et savent donner de la voix. Ce dernier n’a jamais caché combien il était boosté par cette solidarité du public. Ce sera un léger avantage même si finalement Romain Falendry est habitué aux matchs à l’extérieur. Il est le plus expérimenté des 2 et saura gérer cette donné de l’équation. Qui l’emportera ? C’est la question ultime et la réponse se fera le 22 février sur le ring.


Pro . K-1 . 3x3mn . -89kg . Anthony Valverde (Fra) vs Romain Falendry (Fra)


Continue Reading

Evénements

Pas d'événement actuellement programmé.

Tags

Best